vendredi 21 juin 2024

Entretiens maroco-libyens sur la coopération en matière de lutte contre la criminalité financière

-

Le renforcement de la coopération entre le Maroc et la Libye en matière de lutte contre la criminalité financière a été au centre d’un entretien entre le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public, El Hassan Daki, et le président de l’Autorité de contrôle administratif en Libye, Suleiman Al-Shanti.

Lors de cette entrevue, M. Daki a donné un aperçu sur les missions de l’institution et ses attributions en matière de lutte contre les crimes financiers, mettant en exergue les efforts consentis par les services de la criminalité financière des tribunaux compétents.

Le président du Ministère public s’est attardé également sur le rôle joué par les différentes institutions du Royaume dans le domaine de la lutte contre le blanchiment des capitaux et la corruption, dont l’Instance Nationale de la Probité de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption, l’unité de traitement du renseignement financier et les inspections générales des différents ministères.

L’accent a été mis aussi sur le numéro vert anti-corruption, mis en place le 14 mai 2018, et qui s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption.

De son côté, le président de l’Autorité de contrôle administratif en Libye a passé en revue les objectifs et attributions de son instance, qui exerce un contrôle effectif et efficace sur tous les organes exécutifs de l’Etat.

Elle s’assigne aussi pour objectif d’investiguer sur les crimes et infractions relatifs à l’exercice des missions dans la fonction publique, a-t-il poursuivi.

Par la même occasion, M. Al-Shanti a fait part de la volonté de la Libye de renforcer la coopération bilatérale et d’échanger les expériences et les expertises en matière de lutte contre la criminalité financière.

- Advertisment -