lundi 17 juin 2024

Tétouan: Focus sur le rôle des juifs marocains dans l’enrichissement de la mémoire collective nationale (1/2)

-

 La ville de Tétouan a abrité, mercredi, le 1er forum national sur « Le rôle des juifs marocains dans l’enrichissement de la mémoire collective nationale ».

Ce Forum, qui s’est tenu en présence notamment du Conseiller de Sa Majesté le Roi et Président fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, André Azoulay, du gouverneur de la province de Tétouan, Younes Tazi, d’élus et d’académiciens, a abordé les contributions des Juifs du Maroc en général, et de Tétouan en particulier, à l’enrichissement de la mémoire collective nationale et à la construction de l’identité marocaine.

Cette rencontre a été marquée par le lancement du Centre d’études et de recherches sur l’histoire des Juifs de Tétouan, la signature d’une convention de partenariat pour la conservation des documents des juifs de Tétouan et l’inauguration de la galerie de la mémoire documentaire à l’ancien siège de la commune de Tétouan, qui présente des documents rares sur l’histoire des Juifs de la ville.

S’exprimant à cette occasion, M. Azoulay a mis l’accent sur la symbolique de la tenue de cette rencontre à Tétouan, à l’occasion de la commémoration de la présentation du Manifeste de l’Indépendance, notant que les Tétouanais ont joué un rôle central et déterminant dans la lutte pour l’indépendance et la souveraineté nationale et parachever l’intégrité territoriale du Royaume.

« Tétouan, qui m’a apporté et continue à m’apporter beaucoup de joie et de plaisir, a été aussi un espace qui a su faire converger l’essentiel de ses traditions », a-t-il ajouté, mettant en avant la place importante qu’a occupée la communauté marocaine de confession juive dans la ville. Le Conseiller de Sa Majesté le Roi a mis l’accent sur cette réalité marocaine qui est celle de se référer à la légitimité, la profondeur et la richesse de ce qu’a été dans notre pays pendant des siècles la relation entre l’islam et le judaïsme, notant que le Maroc incarne une force et une capacité de vivre ensemble.

Par ailleurs, M. Azoulay a souligné que le Centre de recherches et d’études sur l’histoire des juifs du Nord du Maroc, et notamment de la ville de Tétouan, qui vient d’être lancé, est le fruit d’un partenariat entre le Conseil municipal, l’Association Essaouira-Mogador et Bayt Dakira à Essaouira, relevant que cette initiative est la première du genre au niveau national. Dans une déclaration à M24, la chaine d’infomation en continu de la MAP, le Conseiller de Sa Majesté le Roi s’est dit heureux d’amorcer ce partenariat à Tétouan, qui vient consacrer la coopération inter-régionale dans ce domaine, saluant l’engagement et la mobilisation de la société civile, de l’Université Abdelmalek Essaâdi (UAE) et du Conseil municipal pour mettre en marche cette volonté de réappropriation et de sauvegarde de l’histoire du judaïsme à Tétouan.

M. Azoulay a fait savoir qu’environ 1.200 pièces d’archives, qui ont été trouvées par le Conseil municipal et qui témoignent de ce qu’a été la vie du judaïsme marocain à Tétouan depuis le début du siècle (20è siècle) jusqu’aux années 50, seront étudiées, notant qu’il s’agit d’une recherche scientifique sur les archives, dont les résultats seront intégrés dans les programmes d’enseignement au niveau de toutes les régions.

- Advertisment -