lundi 30 janvier 2023

La décision d’interdire l’abattage des vaches laitières vise à répondre à la demande de lait et à protéger le cheptel

-

 Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a affirmé, jeudi à Rabat, que la décision des autorités d’interdire l’abattage des vaches laitières vient répondre à la pénurie constatée dans l’offre de lait et empêcher « la perte du cheptel national ».

Répondant aux questions des journalistes à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, M. Baitas a souligné que l’arrêt de la perception des droits d’importation imposés sur les vaches destinées à l’abattage permettrait de rétablir l’équilibre perdu récemment en raison de la hausse de la demande sur les viandes rouges.

Le ministre a indiqué que les interventions du gouvernement au niveau des chaînes de la viande rouge et du lait contribueraient à répondre aux besoins du marché national.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, avait indiqué, mardi à la Chambre des représentants, que son département a convenu avec le ministère de l’Intérieur d’interdire l’abattage des vaches laitières et de subventionner le fourrage.

- Advertisment -