dimanche 26 mai 2024

Martil abrite un colloque international sur l’amazighe du Nord du Maroc

-

Les travaux d’un colloque international sur l’amazighe du Nord du Maroc se sont ouverts, jeudi à Martil, en présence d’un parterre d’experts et de chercheurs marocains et étrangers.

Cet événement scientifique, organisé par la Faculté des lettres et des sciences humaines (FLSH) de Martil, sous le thème « L’amazighe/berbère du Nord du Maroc: aspects linguistiques », s’inscrit dans le cadre de l’étude des variétés linguistiques de tarifit, notamment Ait Iznassen, Srair Senhaja et Ghmara.

Les intervenants ont souligné que ces variétés font partie de la langue amazighe, qui relève de la famille des langues afro-asiatiques, notant que la politique linguistique adoptée pendant la période du protectorat espagnol dans le Nord du Maroc n’a pas favorisé le développement de la recherche scientifique dans cette variété.

Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, le doyen de la FLSH de Martil, Mustapha El Ghachi, a souligné que le thème de cette conférence de trois jours revêt une importance particulière, compte tenu du statut constitutionnel de la langue amazighe et de son sens académique, notant que ce sujet, qui est au cœur du débat politique, doit être débattu du point de vue scientifique.

M. El Ghachi a affirmé que l’Université marocaine, en particulier l’Université Abdelmalek Essaâdi, a pris l’initiative de discuter de ce sujet, afin de contribuer à l’enrichissement du débat sur cette composante essentielle de l’identité marocaine, ajoutant: « si la recherche a révélé des aspects importants des données linguistiques amazighes, alors il reste un long chemin à parcourir pour protéger cette riche diversité linguistique ».

Pour sa part, le coordinateur du colloque, Abdelhadi Amhraf, a indiqué que cet événement scientifique, qui réunit des experts des chercheurs venus de plusieurs pays, notamment l’Espagne, les Pays Bas, les Etats Unis, le Mali et la France, est l’occasion de célébrer la langue amazighe en général, et l’amazighe du Nord en particulier, relevant que les intervenants vont débattre de tous les aspects linguistiques de cette langue, en mettant l’accent sur les variétés qui sont en voie de disparition.

Au programme de cette rencontre, organisée avec le soutien d’universités et de centres de recherche marocains et internationaux, figurent neuf sessions sur les variétés amazighes du Nord du Maroc, portant notamment sur « les attestations anciennes et évolution », « les aspects phonético-phonologiques », « les aspects morphologiques et lexicaux », « les aspects syntaxiques », « les comparaisons interdialectales », « les emprunts, évolution et classification », « la culture, poésie, identité et paysage » et « la standardisation et numérisation », qui seront animées par des chercheurs marocains et étrangers.

- Advertisment -