vendredi 23 février 2024

Route: 37% des Marocains admettent avoir somnolé au volant

-

 

 

 

Lareleve.ma

 

 

  Plus d’un conducteur marocain sur trois (37%) a reconnu avoir été victime de somnolence diurne au volant en juin, selon les résultats d’une enquête de la société nationale des autoroutes menée en juillet, alors que le royaume s’efforce de lutter contre l’insécurité routière.

 

  Selon cette étude, « près d’un conducteur sur trois déclare avoir dormi au volant au moins une fois » au cours du mois précédant l’enquête, a rapporté lundi l’agence de presse MAP.

 

  D’après les mêmes travaux, menés auprès d’un échantillon représentatif de 1.000 conducteurs, 15% « déclarent avoir conduit pendant cinq heures et 500 km sans s’arrêter ». Ils sont 42% à n’avoir observé qu’un seul arrêt sur un tel trajet, « alors que la normale est de deux arrêts minimum ».

 

  Le Maroc s’efforce de lutter contre l’insécurité routière, qui a fait 2.712 morts sur les neuf premiers mois de 2012, en hausse de 4,4% par rapport à l’année dernière.

 

  Le 4 septembre, 42 personnes sont mortes quand autobus reliant Ouarzazate à Marrakech (sud) a chuté dans un ravin. Cet accident, le plus meurtrier qu’ait connu le Maroc, a marqué les esprits, et le gouvernement a promis des mesures.

 

  Le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, a récemment annoncé une enveloppe de deux milliards de dirhams (environ 180 millions d’euros) pour l’investissement dans la sécurité routière en 2012-2013.

- Advertisment -