jeudi 18 avril 2024

Affaire du Carlton: DSK gardé à vue dans des conditions drastiques

-

 

 

 

 

Lareleve.ma-AFP

  Si Dominique Strauss-Kahn est arrivé ce mardi matin dans des locaux de gendarmerie à Lille en confortable berline aux vitres teintées, le cadre où il est actuellement placé en garde à vue est bien éloigné des ambiances VIP auxquels l’ancien directeur général du FMI était habitué.

 

 

  Le temps risque de sembler long à Lille pour DSK… Quatre bureaux d’audition, trois cellules de garde à vue avec simple matelas en mousse et toilette à la turque, voilà les austères locaux de la caserne de gendarmerie de la capitale nordiste dans lesquels Dominique Strauss-Kahn a été placé ce mardi matin en garde à vue pour «complicité de proxénétisme» et «recel d’abus de biens sociaux» dans l’affaire dite du Carlton.

 

 

Des cellules de 3 X 2,5 mètres

 

  Le bâtiment, qui accueille des gendarmes depuis les années 1880, a été rénové et inauguré au début du mois. Outre les bureaux de garde à vue, il abrite également les locaux de service de la compagnie de gendarmerie départementale de Lille, la brigade territoriale, la brigade de recherches de Lille et le Centre d’information et de recrutement. Les cellules font environ 3 mètres sur 2,5 mètres, avec une salle d’eau comprenant douche et évier. Une pièce propose un distributeur de café : «Pas de service VIP», dit un connaisseur des lieux.

 

 

A la demande des juges d’instruction

 

  La caserne comprend depuis sa rénovation non seulement des logements de fonction pour les gendarmes, mais aussi, dans une partie mitoyenne, des logements sociaux. Située en plein centre-ville, boulevard Louis-XIV, la caserne adjudant Pruvost Antoine porte le nom d’un gendarme de Lille, engagé dans les Forces françaises de l’intérieur pendant la Deuxième guerre mondiale. C’est en participant à des combats pour la libération de la ville que le gendarme a reçu un coup de pistolet fatal d’un soldat allemand. C’est à la demande des juges d’instruction que le bâtiment a été désigné pour abriter l’audition de Dominique Strauss-Kahn qui pourrait durer un maximum théorique de 96 heures.

 

 

  DSK est le deuxième protagoniste du dossier à être entendu dans ces locaux, après le chef de la Sûreté départementale du Nord, le commissaire Jean-Christophe Lagarde. Ce dernier avait été mis en examen en octobre pour proxénétisme aggravé en bande organisée, recel d’abus de biens sociaux et placé sous contrôle judiciaire. Dans ces locaux, Dominique Strauss-Kahn n’est pas tout à fait seul. Son avocate Me Frédérique Baulieu est arrivée sur place environ une heure après lui afin de l’assister.

 

 

- Advertisment -