mercredi 28 février 2024

Qui sera Miss Maroc?

-

Les 15 finalistes de Miss Maroc

 

 

 

Khadija Skalli

  Révélées au grand public mardi dernier lors d’une conférence de presse, nos 15 finalistes de Miss Maroc sont prêtes à rivaliser de beauté. Elles ont entre 18 et 25 ans, et exposeront leurs atouts lors de la soirée finale, prévue le 4 février.

 

  L’événement phare de cette année est sans conteste l’élection de Miss Maroc. Cette manifestation, première du genre au Maroc, a été précédée par plusieurs tentatives, sans succès. Les islamistes extrémistes ont toujours tout fait pour estropier l’organisation de l’événement. Cette fois-ci, le concept développé par la société de production Night Star Maroc semble réussir.

 

   Leur mot d’ordre : pas de défilé en maillot de bain. Les castings ont eu lieu dans les différentes régions du royaume, sans aucun incident, assurent les organisateurs lors d’une conférence de presse mardi dernier à El Jadida. « Les castings ont eu lieu dans un climat calme et tranquille. Nous avons été transparents et clairs depuis le début du lancement de la compétition.

 

   Les défilés des candidates auront lieu en costumes traditionnels de chaque région et non en maillot de bain», souligne  Samira El Jirari, membre du comité d’organisation.

 

2 491 candidates, un bon début

  Les castings ont débuté à Casablanca le 3 décembre 2011 et se sont terminés à Tanger le 22 janvier. Au total, 2 491 jeunes filles se sont inscrites. Elles sont originaires notamment de Casablanca, Rabat, Meknès, Fès, Oujda, Berkane, Tétouan, Zagora et Dakhla.

 

  Pourtant le chiffre est jugé «maigre» par Samira El Jirari, membre du comité d’organisation, avant de nuancer: «Pour une première édition, je pense que ce chiffre est excellent». Casablanca et régions ont enregistré le plus grand nombre d’inscriptions avec 1 200 candidates, suivies de Rabat avec 650 inscriptions. Dakhla, par contre, n’a enregistré qu’une seule inscription.

 

  Sur les 2 491 candidates inscrites, le jury n’en a retenu que 1 195 personnes. La majorité d’entre elles est âgée entre 20 et 23 ans, 15% ont 18 à 19 ans et 20% ont 24 à 25 ans. «Pour la sélection des candidates, le jury s’est basé sur une série de critères dont la beauté, l’élocution, la culture générale sur l’histoire du Maroc, sa géographie et sa cuisine. La confiance en soi,  la capacité d’intégration et le respect d’autrui ont été également pris en considération», précisent les organisateurs.

 

  Une deuxième sélection a eu lieu pour élire 15 jeunes filles pour la soirée finale,  qui sera retransmise sur la chaîne nationale 2M. Mais contrairement à ce qui a été annoncé au départ, cela ne s’est pas fait en direct. « La chaîne n’a pas voulu nous accorder la diffusion en direct de la soirée pour cette première édition», regrette Samira El Jirari. Le public ne participera donc pas à l’élection de Miss Maroc et de ses dauphines, comme annoncé au départ par les organisateurs.

 

Le couronnement

  Cependant la grande soirée de l’élection de la plus belle femme du Maroc, prévue le 4 février prochain au Mazagan Beach Resort à El Jadida, promet d’être haute en couleur. Un parterre de personnalités nationales et internationales y prendra part. Au programme, un premier défilé en robe du soir, un deuxième en costume traditionnel de chaque région puis un troisième en tenue de ville. La compétition sera rude.

 

  Chacune des candidates exposera, outre sa beauté, ses atouts personnels pour mériter la couronne de Miss Maroc, une création signée Sayaline Jewellery.

 

   Avant de monter sur le podium, les candidates iront à Taroudant pour un séjour d’apprentissage. «Les candidates ne sont pas habituées au podium ni aux lumières. Il faut donc leur apprendre comment marcher sur un podium, maîtriser le trac et gérer le stress de la soirée», note  Samira El Jirari, membre du comité d’organisation.

 

  Concernant les lots à gagner, l’heureuse élue aura droit à un salaire de cadre pendant un an et sera prise en charge par la production. Miss Maroc se verra également offrir une voiture ainsi que de nombreux cadeaux.

- Advertisment -