vendredi 23 février 2024

L’infirmière anglaise tueuse de bébés aurait les clefs de sa propre cellule

-

L’infirmière anglaise qui a écopé d’une peine de prison à vie pour le meurtre de sept bébés aurait obtenu les clefs de sa propre cellule pour lui permettre d’avoir sa propre intimité, ont appris les familles des jeunes victimes en colère.  

«Nous pensions qu’ils jetaient la clef, et maintenant il s’avère qu’elle a la sienne», a déploré lundi un membre de la famille de l’une des sept victimes de Lucy Letby, selon «The Independent». 

L’ex-infirmière de 34 ans, enfermée à vie sans possibilité de libération conditionnelle depuis août dernier, aurait ainsi obtenu une clef de sa propre cellule après avoir vraisemblablement fait preuve d’une bonne conduite, selon le journal britannique. 

Ce privilège lui permettrait de fermer la porte aux autres détenues dans l’optique où elle se sentirait menacée, ou simplement pour obtenir de l’intimité à l’écart des autres, selon ce qu’aurait confirmé une détenue à «The Mirror», a rapporté «The Independent». 

«Cela signifie que si elle veut socialiser, elle le peut, et si elle veut de l’intimité, elle peut aussi. Ce n’est vraiment pas différent de vivre comme dans un hôtel, mais vous êtes entouré de criminels», aurait-elle commenté au média britannique. 

Selon ses dires, la trentenaire se serait également liée d’amitié avec Michelle Smith, enfermée pour avoir empoisonné son bébé à mort en 2007, et Shauna Hoare, qui avait aidé à tuer Becky Watts, une écolière de 16 ans, avec qui elle jouerait à des jeux de société.

Rappelons que l’ex-infirmière a fait appel de ses condamnations, tandis qu’une enquête publique sur ses infractions a été officiellement ouverte en novembre, selon le même média.

- Advertisment -