lundi 30 janvier 2023

Des drones pour traquer les dépôts de kif au nord du Maroc

-

Face à la prolifération des dépôts de stockage du kif dans les faubourgs situés entre Tanger et Larache, les services de la gendarmerie ont eu recours à des drones pour traquer les trafiquants.

En effet, les services de la gendarmerie de Tanger ont eu recours, ces derniers jours, à la photographie aérienne et à la surveillance par drones pour traquer les dépôts de stockage du kif qui prolifèrent dans des faubourgs situés entre Tanger et Larache.

Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du vendredi 2 décembre, que cette opération survient après la multiplication du nombre de ces dépôts. Ces derniers servent à transformer le produit en chira qui est ensuite exporté clandestinement par voies maritimes.

Des sources indiquent que ce nouveau moyen de surveillance est expérimenté dans des zones montagneuses pour détecter les lieux où est cultivée cette plante. L’objectif étant de les encercler totalement, en vue de l’entrée en vigueur de la loi relative à la transformation de cette plante à des fins thérapeutiques.

Le quotidien Al Akhbar souligne que les services de la gendarmerie ont annoncé, dernièrement, avoir fait une descente dans un dépôt de la commune de Zâaroura où ils ont saisi près de 40 tonnes de cannabis. Les mêmes sources indiquent que cette campagne a permis de découvrir qu’un élu stockait des tonnes de kif à l’intérieur de sa maison. L’individu, en fuite, fait l’objet d’un mandat d’arrêt national lancé par le parquet compétent de Tanger.

La plupart des personnes interpellées ont déclaré s’approvisionner dans les dépôts situés dans ces périphéries et dont les propriétaires vivent dans les villes avoisinantes.

Les mêmes sources indiquent que cette campagne va s’étendre aux différentes localités où la drogue est stockée après avoir été collectée dans les montagnes pour être exportée vers les pays européens.

- Advertisment -