vendredi 14 juin 2024

Nizar Baraka: le déficit budgétaire sera maintenu à 5 %

-

 

 

Lareleve.ma

 

  Le ministère de l’économie et des finances a jugé « complètement infondées » les projections rapportées par certains médias tablant sur un déficit budgétaire de 9,2 % en 2012.

 

  « Ces projections erronées et ces déductions fausses ne sont pas basées sur les indicateurs réels de la conjoncture économique nationale des cinq premiers mois de l’année en cours, explique le ministère dans un communiqué rendu public vendredi, soulignant que le déficit sera maintenu à 5 %, soit le niveau prévu dans la loi de finances 2012.

 

  Le maintient du déficit à ce niveau est à mettre à l’actif de l’amélioration continue des recettes fiscales, qui constituent plus de 90 % de l’ensemble des recettes, soit 71,7 milliards de dhs, en hausse de 8,5 %, par rapport à la même période de l’année 2011, selon la même source. Il est précisé que cette évolution des ressources reflète la dynamique de la consommation des ménages, la relance de l’activité économique et la confiance des opérateurs économiques.

 

  Il est aussi dû à la maîtrise des charges de la caisse de compensation et des niveaux des dépenses de fonctionnement, grâce aux mesures prises par le gouvernement pour la rationalisation des dépenses de l’administration, ajoute le ministère, soulignant son souci de rétablir les équilibres macro-économiques conformément aux dispositions de la Constitution, et d’orienter les finances publiques sur la voie qui conforte le climat de confiance et renforce la résilience de l’économie nationale.

- Advertisment -