jeudi 29 février 2024

La DGSN annonce le bilan de la police scientifique et technique pour 2023

-

La Direction Générale de Sureté Nationale (DGSN), a publié le bilan de la police scientifique et technique, dans le cadre de son bilan global pour l’année 2023. Selon ce bilan, les différentes antennes du Laboratoire de la police scientifique et technique à Casablanca ont conservé, pour la sixième année consécutive, la certification qualité ISO 17025, ce qui a eu un impact positif sur la qualité des expertises scientifiques réalisées, ainsi que sur la hausse du nombre de répression des affaires criminelles pénales et contribué à la consolidation des mécanismes de procès équitable en s’appuyant sur des preuves scientifiques dans les investigations pénales.

Ainsi, les services techniques de l’Institut des sciences forensiques de la Sûreté nationale ont réalisé 714 expertises sur des documents falsifiés, soit une augmentation de 9%, 137 expertises sur de faux billets de banque étrangers et nationaux et 264 expertises balistiques sur 149 armes à feu et 7 889 munitions et projectiles, en hausse de 31% par rapport à l’année dernière.

Le service central et les laboratoires régionaux d’analyses des traces numériques ont enregistré un total de 6.249 demandes d’expertise, qui ont été menées sur 24.266 supports électroniques, enregistrant une augmentation de 12% par rapport à l’année précédente. Le laboratoire national de la police scientifique et technique à Casablanca a reçu 20.129 demandes d’expertise au cours de l’année en cours, dont 16.635 demandes d’analyse d’échantillons d’ADN, soit une hausse d’environ 23% par rapport à l’année précédente, et 1.391 demandes d’expertise dans le domaine de la chimie médico-légale (+22%), alors que le Département des drogues et des poisons médico-légaux a réalisé l’expertise scientifique nécessaire sur 2.061 affaires relatives aux drogues et psychotropes en augmentation de 14%.

- Advertisment -