mercredi 22 mai 2024

Après Derraji, un journaleux algérien déverse sa haine envers les Lions de l’Atlas

-

Dans le paysage médiatique algérien, certains « professionnels » ne parviennent pas à contenir leur haine envers le Maroc. Hafid Derraji, connu pour ses prises de position hostiles envers le Royaume, en est un exemple. Toutefois, un autre « journaliste » algérien de la chaîne qatarie Bein Sports a attendu son départ à la retraite pour manifester ouvertement sa jalousie envers le Maroc.

Lakhdar Berriche, ancien journaliste-présentateur algérien de la chaîne qatarie Bein Sports a récemment exprimé sa jalousie profonde envers le Maroc et a dévoilé son ressentiment envers les Lions de l’Atlas.

Accusant le Maroc d’avoir utilisé des « manœuvres en coulisses » pour se qualifier en Coupe du Monde, ce journaliste a également affirmé que l’Algérie aurait pu aller plus loin dans la compétition. Cette attitude hostile envers le voisin marocain reflète une tendance persistante de certains médias algériens à exprimer leur animosité envers le Maroc.

Lakhdar Berriche, ancien présentateur de l’émission « Sada Al Mala’ib » sur BeinSports, a profité de son passage sur la chaîne algérienne Echourouk pour exprimer son ressentiment envers le Maroc, la Fédération royale marocaine de Football (FRMF) et les Lions de l’Atlas. Il a tenté de minimiser le parcours du Maroc en Coupe du Monde en prétendant que l’Algérie aurait été bien meilleure.

Ce journaliste acrimonieux, adepte de la théorie du complot comme beaucoup d’Algériens, a avancé que l’équipe nationale de son pays avait été victime d’un complot qui l’aurait empêchée de participer à la Coupe du Monde 2022. Il remet en question la qualification du Cameroun, dévalorisant ainsi la performance de cette équipe qui a battu les Fennecs et les a empêchés de se qualifier.

Cependant, les critiques et les attaques les plus virulentes de Berriche se sont dirigées contre le Maroc, bien que les deux équipes n’aient pas évolué dans le même groupe. Selon lui, le Maroc aurait utilisé des « manœuvres en coulisses » pour se qualifier en Coupe du Monde. Il admet également que son propre pays utilise des stratagèmes non conventionnels, qui se sont révélés inefficaces, tout en accusant le Maroc de jouer le même jeu.

La jalousie de Berriche va encore plus loin lorsqu’il cherche manifestement à dénigrer le Maroc et l’équipe nationale marocaine, qui a réalisé l’exploit d’atteindre les demi-finales de la Coupe du Monde, devenant ainsi le premier pays africain à aller aussi loin dans cette compétition. Il affirme que l’Algérie aurait pu aller beaucoup plus loin et possédait toutes les ressources nécessaires pour atteindre un stade plus avancé que le Maroc!

 Il insinue même qu’il y aurait eu une intervention qui aurait empêché l’Algérie de se qualifier. Pour lui, l’élimination de son pays aux barrages du Mondial, tandis que le Maroc s’est qualifié, est vécue comme un drame.

Les propos tenus par ce journaliste algérien révèlent une profonde jalousie envers le Maroc et une tentative de dénigrement des Lions de l’Atlas. Ses accusations infondées de « manœuvres en coulisses » et de complots dévalorisent non seulement les performances du Maroc, mais également les réalisations de l’équipe nationale marocaine. Il est regrettable de constater que certains médias algériens continuent de propager la haine et l’animosité envers le voisin marocain, au lieu de promouvoir la fraternité et la coopération entre les pays voisins d’Afrique du Nord.

- Advertisment -