vendredi 24 mai 2024

Hilale dénonce les contradictions du ministre algérien des AE

-

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a réfuté, jeudi à Bakou, les contradictions du ministre algérien des affaires étrangères devant le Mouvement des Non-Alignés, soulignant que l’Algérie instrumentalise les principes du Mouvement pour les véhiculer au sein des fora internationaux au moment où elle persiste à les violer depuis des décennies.

Dans son allocution en réaction à l’intervention du ministre des affaires étrangères d’Algérie, Ahmed Attaf, lors de la réunion ministérielle du Bureau de Coordination du Mouvement des Non-Alignés, qui se tient actuellement à Bakou, en Azerbaïdjan, et dans laquelle il a avancé l’attachement de son pays aux principes des Nations Unies et du Mouvement, et fait, comme à l’accoutumée, le parallèle entre la cause palestinienne et la question du Sahara marocain, M. Hilale a affirmé que contrairement à ce que prétend le ministre algérien, « son pays instrumentalise ces principes pour les ressasser et les véhiculer au sein des fora internationaux, au moment où, malheureusement, il persiste à les violer systématiquement depuis des décennies ».

« La délégation de mon pays a entendu hier l’intervention d’un membre de notre Mouvement dans laquelle il appelle à la nécessité de respecter les principes des Nations Unies et de s’attacher aux principes fondateurs des Non Alignés. Ce sont là les mêmes principes que le Maroc n’a eu de cesse de défendre et d’appeler à leur respect sans sélectivité, notamment ceux relatifs au respect de l’intégrité territoriale des Etats, au règlement pacifique des différends, au bon voisinage et à la non-ingérence dans les affaires internes », a ajouté le chef de la délégation marocaine participant à cette réunion.

L’ambassadeur a fermement dénoncé l’amalgame fait entre la juste cause palestinienne et le conflit régional factice autour du Sahara marocain, afin de légitimer un agenda national par le truchement d’un groupe séparatiste armé ayant des connexions avec les réseaux terroristes et le crime organisé international, selon de nombreux rapports internationaux.

M. Hilale a également rappelé au responsable algérien, dont le pays persiste à comparer la question de la Palestine à celle du Sahara marocain, qu' »il a commis un crime à l’encontre de la cause des Oumma arabe et islamique, en ignorant explicitement la demande claire de l’honorable chef de la diplomatie palestinienne en 2015, concernant le rejet catégorique par l’État de Palestine de toutes les comparaisons erronées et suspectes entre la question du Sahara et la cause palestinienne ».

Et de soutenir que « celui qui se vante de défendre la cause palestinienne doit tout d’abord respecter au moins la décision souveraine de l’État de Palestine, au lieu de ressasser des contre-vérités obsolètes, frauduleuses et désuètes ».

M. Hilale a aussi appelé le pays frère à se plier aux résolutions du Conseil de sécurité et à cesser de se dérober de sa responsabilité en tant que partie principale dans le processus politique en vue de mettre un terme au différend artificiel en Afrique du Nord, tout en lançant : « Que la position de son pays soit cohérente avec sa déclaration d’intentions et une occasion d’acter son appel devant le Mouvement des Non-Alignés et non pas un slogan pompeux d’un disque rayé ! ».

M. Hilale a, en outre, réaffirmé « l’engagement total du Royaume du Maroc à trouver une solution politique définitive au conflit régional sur le Sahara marocain, sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie, en tant que seule et unique solution à ce conflit artificiel dans le cadre de l’intégrité territoriale et de la souveraineté nationale du Royaume qui ont été définitivement parachevées avec le retour, en 1975, du Sahara à son Maroc et jusqu’à la fin des temps ».

Il a aussi affirmé que le Maroc, renouvelle, comme cela a été souligné dans le Discours Royal à l’occasion du 46ème anniversaire de la Marche Verte son soutien total aux efforts du Secrétaire Général de l’ONU et de son Envoyé personnel pour la relance du processus des tables rondes avec les mêmes participants et le même format, en vue de parvenir à une solution politique réaliste et durable, sur la base du compromis et conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, particulièrement la résolution 2654.

Le Maroc participe à la réunion ministérielle du Mouvement des Non-Alignés, qui se tient les 5 et 6 juillet à Bakou, avec une délégation qui, conduite par M. Omar Hilale, comprend l’ambassadeur de SM le Roi en Azerbaïdjan, M. Adil Embarch, et le directeur des Nations Unies et des Organisations internationales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Redouane Houssaini.

- Advertisment -