lundi 27 mai 2024

Paris : Un mineur tué par un tir de police

-

Un jeune homme de 17 ans a été tué par un tir de police après avoir refusé de se soumettre aux injonctions des forces de l’ordre, mardi à Nanterre, en banlieue parisienne.

Selon la version policière, un agent à moto de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) de la préfecture de police de Paris aurait fait feu alors que le jeune automobiliste lui aurait foncé dessus.

Mais, une vidéo de l’incident circulant sur Twitter, peu de temps après le drame, montre une autre réalité. On y voit deux policiers en train de contrôler une voiture. L’un d’entre eux, debout, accoudé sur le pare-brise, tient le conducteur en joue avec son pistolet et tire à bout portant depuis le côté du véhicule quand le conducteur redémarre. La voiture finit sa course quelques dizaines de mètres plus loin, encastrée dans un poteau.

En arrêt cardiorespiratoire, la victime âgée de 17 ans n’a pu être réanimée par le Samu. Un autre mineur a été interpellé alors qu’un autre passager a pris la fuite, selon le parquet de Nanterre.

Le parquet a indiqué avoir ouvert deux enquêtes en flagrance, l’une pour refus d’obtempérer et tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique, l’autre pour homicide volontaire par personne dépositaire de l’autorité publique confiée à l’IGPN (Inspection générale de la police nationale).

Se disant  »bouleversé » par le drame et  »choqué » par la vidéo de l’incident, le maire de Nanterre, a appelé “à la retenue et à la dignité, malgré l’émotion légitime suscitée par ce drame”.

Selon le Parisien, 13 personnes sont décédées après des refus d’obtempérer lors de contrôles routiers en 2022, ce qui représente un record.

Cinq policiers ont été mis en examen dans le cadre de ces enquêtes. Les autres fonctionnaires mis en cause ont été libérés sans poursuite à ce stade, ajoute le quotidien.

- Advertisment -