lundi 20 mai 2024

Etats-Unis : C’est quoi cette histoire de poissons morts au Texas ?

-

 Dans le golfe du Mexique, un large banc de poissons s’est échoué sur une plage, asphyxié par le manque d’oxygène et assommé par la chaleur

L’image, impressionnante, est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux mondiaux. Au Texas, samedi, des dizaines de milliers de poissons ont été retrouvées échoués sur la plage de Quintana.

Que s’est-il passé dans le Texas ?

Samedi, près du lac Jackson, au sud de Houston, la houle a déversé sur le sable des dizaines de milliers de poissons morts. Les cadavres ont formé un amas gigantesque, s’étalant à perte de vue. Comme le rappelle le Huff Post, ces poissons sont des menhadens, l’une des principales espèces pêchées dans le golfe du Texas.

« Vous pouviez littéralement voir une masse de poissons flottants sur l’eau. Cela ressemblait à une grande couverture. C’est de loin le plus grand nombre que j’ai jamais vu », s’est ému Patty Brinkmeyer, responsable du Quintana Beack County Park, auprès de CNN. En 17 ans de travail au parc, elle n’avait jamais assisté à pareil spectacle

L’alerte a été donnée par un couple qui se baladait sur la côte, et espérait surfer. Les autorités ont interdit la baignade au public pendant le week-end, des poissons risquant de s’échouer encore sur la plage. Le littoral a pu être nettoyé en début de semaine.

Pourquoi ces poissons sont-ils morts ?

Dans un long post Facebook, le Quintana Beach County Park a détaillé les causes qui ont favorisé la mort des poissons. La chaleur de l’eau, d’abord, qui contient « moins d’oxygène » lorsque sa température dépasse les 21°C. « Les eaux peu profondes se réchauffent plus vite que les eaux profondes. Donc, si un banc de poissons est piégé dans des eaux peu profondes, le poisson commencera à souffrir d’hypoxie (manque d’oxygène) ».

Or, pour permettre une bonne pénétration de l’oxygène dans l’eau, il faut… Des vagues. « L’une des façons dont l’oxygène pénètre dans l’eau se fait par le mélange de surface, où l’air rencontre l’eau par le vent et les vagues et le mélange vertical subséquent dans l’intérieur de l’océan », précise le rapport du Quintana Beach County Park. Or, la mer a été très calme pendant les trois semaines ayant précédé la mort des poissons.

La météo nuageuse a accentué le phénomène. « La photosynthèse s’arrête la nuit et peut ralentir les jours nuageux, mais les plantes et les animaux dans l’eau continuent de respirer et de consommer de l’oxygène libre, ce qui diminue la concentration en oxygène dissous », a rappelé Lerrin Johnson, une porte-parole des autorités.

- Advertisment -