mercredi 19 juin 2024

TFC : Walid Regragui défend Zakaria Aboukhlal face aux accusations

-

Walid Regragui s’est entretenu avec le Lion de l’Atlas évoluant au club Toulouse FC, Zakaria Aboukhlal, suite à la révélation d’une altercation présumée avec une élue de la ville de Toulouse, rapporte le média sportif L’Équipe. Le sélectionneur a pris la défense du joueur et invite à respecter la présomption d’innocence pour l’international marocain.

A peine quelques semaines après son sacre avec le Toulouse Football Club en Coupe de France, Zakaria Aboukhlal est soupçonné d’avoir été mêlé à une altercation avec Laurence Arribagé, adjointe aux Sports à la mairie de Toulouse en marge des festivités liées à la victoire de son équipe.

Une situation qui n’a pas manqué de faire réagir son entraîneur Walid Regragui qui a eu un échange téléphonique avec le joueur : « Je m’étonne juste du timing. On risque d’être sur du parole contre parole, au final. Je n’ai eu personne du club, mais Zak m’a appelé : il a démenti fermement cette altercation avec l’élue », a confié le sélectionneur de l’équipe nationale du Maroc à L’Équipe.

Regragui s’est également prononcé quant au comportement attribué au jeune joueur : « Avec mon staff, on a été totalement surpris, décontenancés. S’il y a un bien un joueur qu’on n’imagine pas dans ce type d’histoire, c’est bien Zak’. C’est un garçon respectueux, avec de vraies valeurs et une belle éducation, transmise par des parents ouverts, que nous avons eu la chance de côtoyer lors de la Coupe du monde au Qatar ».

L’entraîneur a également rappelé la bonne conduite du joueur durant la Coupe du Monde au Qatar : « Zak a eu un comportement irréprochable au Mondial, poursuit le sélectionneur du Maroc. Notre team manager est une femme, et quand elle a poussé quelques gueulantes pendant la compétition, il baissait la tête. Il a un grand respect pour les autres, il était fier de représenter son pays et de faire partie du groupe, même après son but contre la Belgique, il ne s’est jamais pris pour un autre, c’est une bonne pâte, un gamin tout sauf prétentieux. Rien à dire sur son comportement. Après, il ne parle pas français, et je lui avais déjà dit qu’il lui fallait l’apprendre vite pour mieux maîtriser son environnement», rapporte l’Équipe.

Rappelons qu’une enquête interne a été ouverte par le club toulousain suite à ces faits. Le TFC a d’ailleurs pris la décision d’exclure son attaquant en attendant les résultats de l’enquête en cours.

- Advertisment -