mercredi 19 juin 2024

Mise en avant à Brasilia des positions honorables de SM le Roi à l’égard de la cause palestinienne

-

Les positions honorables de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’égard de la cause palestinienne ont été saluées, samedi à Brasilia, à l’occasion d’une réunion du Conseil des ambassadeurs des pays arabes au Brésil.

« Nous saluons le Maroc et SM le Roi Mohammed VI pour ses positions honorables à l’égard de la cause palestinienne et pour sa présidence sage du Comité Al-Qods », a déclaré à la MAP l’ambassadeur de la Palestine au Brésil, Ibrahim Alzeben.

« En Palestine nous respirons grâce au souffle que vous nous donnez. Nous saluons les positions arabes et particulièrement celles du Maroc qui nous réconfortent », a-t-il ajouté en marge de cette réunion tenue en réponse à l’incursion des forces israéliennes dans la mosquée Al-Aqsa, ainsi que l’agression des fidèles en plein mois sacré de ramadan.

  1. Alzeben a expliqué qu’à travers cette réunion des ambassadeurs arabes, le Conseil veut exprimer à l’opinion publique brésilienne la position officielle arabe par rapport à l’ »agression injuste contre les lieux sacrés de l’Islam et du christianisme. C’est ce à quoi nous appelons ce pays ami et sympathisant de la cause palestinienne ».

Dans un communiqué, le Conseil a appelé à « respecter le caractère sacré de la Mosquée Al Aqsa, à travers le statut de tutelle légale exercé par le Royaume Hachémite de Jordanie et l’action du Comité Al-Qods, présidé par le Roi Mohammed VI du Maroc ».

Le Conseil a ainsi condamné « les violations et actes perpétrés par les forces d’occupation israéliennes à Jérusalem et notamment dans la mosquée Al-Aqsa », appelant à « protéger les lieux saints islamiques et chrétiens de Jérusalem ».

Le Conseil des ambassadeurs des pays arabes au Brésil s’est dit confiant que « le Brésil, tant le gouvernement que la société civile, maintiendra et préservera sa position légaliste, constructive et toujours raisonnable à l’égard du conflit au Moyen-Orient, avec un soutien continu au peuple palestinien pour construire un État souverain, viable et permanent, avec Jérusalem-Est comme capitale ».

Dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, le Royaume du Maroc avait condamné vivement l’incursion des forces israéliennes dans la Mosquée Al Aqsa ainsi que l’agression et la terreur des fidèles en plein mois sacré de Ramadan.

Le Maroc, dont le souverain préside le Comité Al Qods, a souligné la nécessité de respecter le statut juridique, religieux et historique d’Al Qods et des Lieux Saints et d’éviter toutes les pratiques et violations qui sont à même d’anéantir toutes les chances de paix dans la région.

- Advertisment -