samedi 22 juin 2024

Sous-marins AUKUS : le Royaume-Uni, les USA et l’Australie s’accordent sur les détails

-

La 1ère génération de sous-marins nucléaires AUKUS sera construite au Royaume-Uni et en Australie, « sur la base de la conception britannique de pointe », a annoncé mardi le Premier ministre britannique, Rishi Sunak.

En septembre 2021, le Royaume-Uni, l’Australie et les États-Unis d’Amérique ont annoncé une initiative trilatérale historique visant à aider l’Australie à acquérir un sous-marin à propulsion nucléaire à armement conventionnel, ou « SSN » : Un partenariat connu sous le nom d’AUKUS.

À l’issue d’une période d’étude de 18 mois visant à déterminer la voie optimale pour l’acquisition de cette capacité par l’Australie, un modèle a été choisi sur la base de la conception de pointe du Royaume-Uni et de l’intégration de la technologie des sous-marins américains, indique Downing Street dans un communiqué.

L’Australie et le Royaume-Uni construiront tous deux de nouveaux sous-marins selon ce modèle, connu sous le nom de « SSN-AUKUS », précise la même source, notant que la construction des sous-marins britanniques se déroulera principalement à Barrow-in-Furness, dans le nord-ouest de l’Angleterre.

Au cours de la prochaine décennie, l’Australie s’efforcera de développer sa base industrielle sous-marine et construira ses sous-marins en Australie-Méridionale, certains composants étant fabriqués au Royaume-Uni, poursuit le communiqué.

Les premiers sous-marins britanniques construits selon ce modèle seront livrés à la fin des années 2030 pour remplacer les navires actuels de la classe Astute, et les premiers sous-marins australiens suivront au début des années 2040.

Les sous-marins SSN-AUKUS seront les plus grands, les plus avancés et les plus puissants sous-marins d’attaque jamais exploités par la Royal Navy, combinant des capteurs, une conception et un armement de pointe dans un seul navire, détaille Downing Street.

Cette annonce intervient au lendemain des rencontres entre Sunak avec les dirigeants américain et australien Joe Biden et Anthony Albanese en Californie. Cette vaste entreprise multilatérale devrait créer « des milliers d’emplois au Royaume-Uni » dans les décennies à venir.

- Advertisment -