jeudi 20 juin 2024

Revue de presse quotidienne de ce mardi 14 mars 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi 14 mars 2023:

L’Opinion

  • Le parlement marocain a été élu, en la personne du Conseiller Kamal Ait Mik (RNI), membre du Bureau du Forum international des jeunes parlementaires, pour un mandat de deux ans (2023-2025), lors de la 146-ème Assemblée générale de l’Union interparlementaire (UIP), qui se tient du 11 au 15 mars à Manama. Kamal Ait Mik était candidat à ce poste ainsi qu’une jeune parlementaire membre du Conseil national fédéral des Émirats arabes unis. Par la même occasion, le Bureau du Forum international des jeunes parlementaires, composé de 12 membres, a élu son président en la personne du député Dan Garden, membre de la Chambre des communes britannique.
  • Lorsque les dirigeants algériens ont décidé de couper les robinets de gaz vers le Maroc, ils espéraient étrangler le Royaume. Toutefois, les autorités marocaines ont, en effet, vite riposté en inversant le flux du Gazoduc Maghreb-Europe (GME) pour importer le GNL du marché international. Ce pari s’est révélé gagnant du moment que les livraisons en provenance d’Espagne ont redonné vie aux centrales électriques de Tahaddart et d’Aïn Béni Mathar, qui ont pu retrouver une activité normale. Ceci prouve l’échec de la politique d’Alger et le changement de paradigme du Royaume qui fait désormais du gaz naturel liquéfié un choix stratégique. Mais encore faudrait-il en avoir les moyens et hâter l’édification des ports méthaniers.

Le Matin

  • Le Cabinet Royal a indiqué lundi que la position du Maroc envers la question palestinienne « est irréversible », et “constitue l’une des priorités de la politique étrangère de Sa Majesté Le Roi”. “Il s’agit d’une position de principe constante du Maroc, qui ne saurait être soumise aux surenchères politiciennes et aux campagnes électorales étriquées”, a-t-il souligné dans un communiqué. Il a ajouté que les relations internationales du Royaume “ne peuvent être l’objet de chantage de la part de quiconque et pour quelque considération que ce soit, particulièrement dans ce contexte mondial complexe”. Il a, par ailleurs, rappelé que la reprise des relations entre le Maroc et Israël “est encadrée par le communiqué du Cabinet Royal du 10 décembre 2020 et celui publié le même jour à la suite de la communication téléphonique entre Sa Majesté Le Roi et le Président palestinien, ainsi que par la Déclaration Tripartite du 22 décembre 2020, signée devant le Souverain”.
  • La loi n°102-21 relative aux zones industrielles est à présent en vigueur après sa publication au Bulletin officiel n°7173 du 27 février dernier. Tenant compte de l’absence d’un régime juridique particulier adapté à la planification, au développement, à la gestion et à la valorisation des zones industrielles, des difficultés de récupération du foncier non valorisé et de la spéculation foncière conséquente et en l’absence de structures de gestion de ces zones industrielles, l’objectif à travers cette nouvelle loi est donc de développer de nouvelles zones industrielles adaptées à la demande des investisseurs et aux enjeux territoriaux, dans la lignée des élans de la régionalisation avancée.
  • La plateforme industrielle Tanger Med affiche des réalisations prometteuses. En 2022, pas moins de 35 nouveaux projets industriels sur l’ensemble des zones d’activités ont été lancés et 4 nouvelles extensions industrielles concrétisées. De même que 14 nouveaux opérateurs se sont installés dans la zone logistique portuaire. La plate- forme a accueilli 2,2 milliards de DH de nouveaux investissements avec à la clé 5.000 nouveaux emplois. Au total, les zones d’activité de Tanger Med ont généré 133 milliards de DH de volume d’affaires.

L’Économiste

  • Dans le domaine de la monétique nationale, l’exercice 2022 aura été un très bon cru en termes d’activités, de transactions de paiement traitées. «Il s’agit globalement de 300 millions d’opérations de paiement qui se répartissent à égalité en paiements par cartes bancaires et multicanal via la plateforme Fatourati qui vient en débit direct du compte bancaire du payeur», souligne Mohamed Bellali, directeur général du Centre monétique interbancaire (CMI). Pour 2023, le CMI s’est lancé le défi de réaliser pas moins de 1 million d’opérations de paiement par jour. Soit un total de 365 millions de transactions d’ici la fin de l’année. Il n’y a pas si longtemps, seule la carte bancaire permettait des paiements. Aujourd’hui, les utilisateurs disposent d’un large éventail de moyens de paiement électronique sans devoir transiter par la carte bancaire. Ce qui permet également de réduire le coût du paiement en lui-même.
  • Lancée en 2017, la plateforme PortNet, guichet unique du commerce extérieur, a permis jusqu’à présent le paiement de 300.000 opérations électroniques. Celles-ci concernent les frais de magasinage, le transport, le dédouanement des marchandises… Autant de points de blocage puisque sans paiement, l’opérateur économique ne peut passer à la formalité suivante. «Nous avons actuellement plus de 20 facturiers du privé et du public. Au niveau de PortNet, nous sommes passés d’un taux de paiement électronique en 2019-2020 d’environ 5% à 70% actuellement. Notre objectif est d’élargir ce mode de paiement aux autres opérateurs du commerce international», indique Youssef Ahouzi, directeur général du guichet unique du commerce international.

Libération

  • L’actif net sous gestion des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) s’est établi à plus de 508,4 milliards de dirhams (MMDH) au 03 mars courant, en hausse de 1,50% depuis le début de l’année. Selon les statistiques hebdomadaires de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), arrêtées au 03 mars, les OPCVM monétaires ont affiché la meilleure variation annuelle (+29,75%) alors que les OPCVM contractuels ont enregistré la plus forte baisse (-13,52%). Par ailleurs, toutes les catégories d’OPCVM affichent des variations hebdomadaires négatives, avec notamment -3,51% pour les monétaires, -2,64% pour les contractuels, -1,03% pour les obligations court terme et -1,01% pour les actions.

Al Bayane

  • Microsoft, par l’intermédiaire de son Africa Transformation Office, et OCP Africa ont annoncé, vendredi lors de la 5ème Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (LDC5), un partenariat pour soutenir les petits exploitants agricoles et les autres parties prenantes à travers l’Afrique d’ici 2025. OCP Africa, une entreprise africaine qui fournit des solutions d’engrais adaptées aux conditions locales et aux besoins des sols et des cultures à travers le continent, s’associe à Microsoft pour renforcer et développer sa plateforme d’agriculture numérique. Cette plateforme améliore la qualité de la production des agriculteurs et leur permet de mieux gérer leurs entreprises.

Al Massae

  • Le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah, a déclaré que le gouvernement actuel gère les affaires publiques « avec un esprit purement technocratique et à la manière d’un Bureau d’études ». Intervenant lors d’un meeting organisé par la jeunesse du parti à Rabat, Benabdallah a ajouté que ce gouvernement est « le plus faible de ces vingt dernières années, car il n’a pas de contenu politique », se disant étonné que la coalition gouvernementale composée du RNI, du PI et de l’Istiqlal, qui dirige en plus la plupart des grandes villes, « ne trouve personne pour défendre ses décisions et convaincre les Marocains de ce qu’il fait ».

Bayane Al Yaoum

  • La Commission internationale de solidarité avec le peuple palestinien a hautement salué la position claire et constante du Royaume du Maroc et du Roi Mohammed VI, Président du Comité d’Al-Qods, en faveur de la cause palestinienne. Cette position « affirme les constantes palestiniennes et les droits du peuple palestinien à établir son État indépendant avec Al Qods-Est occupée comme capitale sur toutes les terres occupées par Israël pendant la guerre de juin 1967 », indique un communiqué de la Commission. La Commission internationale de solidarité avec le peuple palestinien a également mis en avant les relations étroites et historiques unissant le Royaume et la Palestine et exprimé ses remerciements et sa gratitude au Roi qui préside le Comité d’Al-Qods, issu de l’Organisation de la coopération islamique, ainsi que pour le soutien continu du Souverain à la Ville Sainte et à ses habitants.

Al Ittihad Al Ichtiraki

  • Le Procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public, El Hassan Daki a affirmé lundi que la présidence du Ministère public a placé la lutte contre les accidents de la circulation parmi les priorités de la politique pénale, dont il supervise la mise en œuvre. S’exprimant lors de la séance d’ouverture d’une journée d’étude organisée par le Ministère public sous le thème « Stratégie nationale de sécurité routière », Daki a expliqué que l’exécution de cette politique pénale se fait « en veillant à la mise en oeuvre de tous les mécanismes stratégiques de suivi d’application du code de la route et des textes y afférents, considérant que le respect du code de la route constitue un levier essentiel pour la réussite de la politique visant à réduire les accidents de la circulation et à épargner aux usagers de la route leurs répercussions socio-économiques.

Al Ahdath Al Maghribia

  • Lors d’un événement de haut niveau des Nations Unies organisé à New York à l’occasion de la célébration du premier anniversaire de la Journée internationale contre l’islamophobie, le Maroc a renouvelé son appel pour des efforts accrus au niveau multilatéral en faveur de la promotion des valeurs de coexistence, de dialogue et de pluralisme, afin de lutter contre l’islamophobie et consolider le respect des religions et des croyances.Au cours de cet évènement, organisé vendredi par le président de l’Assemblée générale de l’ONU et le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Bilawal Bhutto Zardari en sa qualité de président du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), le Représentant permanent adjoint du Maroc à l’ONU, Omar Kadiri a relevé que SM le Roi Mohammed VI a réaffirmé l’importance de ces valeurs, dans le message royal adressé au 9è Forum mondial de l’Alliance des Civilisations de l’ONU, qui s’est tenu à Fès en novembre dernier.

Assahra Al Maghribia

  • Le réseau des hôpitaux palestiniens d’Al-Qods a salué hautement les efforts du Roi Mohammed VI visant à soutenir la Ville Sainte et ses habitants dans tous les domaines, exprimant sa satisfaction et se félicitant des résultats de sa visite au Maroc ainsi que de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, dans le cadre du plan d’action de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Al-Sharif pour le soutien social. Dans une lettre adressée à l’agence, les responsables des hôpitaux caritatifs « Al Makassed Al Khayria », « Augusta Victoria- Al-Mutala », « Mar Youssef – Al-Fransawi », le Croissant-Rouge et le Centre de santé arabe ont mis en exergue la méthodologie de travail de l’agence, relevant du Comité Al-Qods, ainsi que son suivi rigoureux sur le terrain de tous les programmes et projets lancés dans la Ville Sainte.
- Advertisment -