lundi 17 juin 2024

Un vaste royaume maya découvert dans la jungle du Guatemala

-

 Un vaste réseau de vestiges antiques de la civilisation Maya, dont des pyramides et des palais, a été récemment découvert dans la jungle du nord du Guatemala à la frontière avec le Mexique. Cette découverte a été réalisée par une équipe internationale d’archéologues grâce à la technologie de détection par laser, rapporte lundi le Wall Street Journal. « Niché dans la jungle du nord du Guatemala, un vaste réseau de colonies mayas interconnectées construites il y a des millénaires a été cartographié avec des détails sans précédent. La civilisation comportait des pyramides imposantes, des palais, des terrasses, des terrains et des réservoirs reliés par un réseau tentaculaire de chaussées », souligne le quotidien, qui fait état d’une présentation faite récemment par le groupe d’archéologues à l’Université Francisco Marroquín à Guatemala City.

Les découvertes révèlent un « niveau d’infrastructure qui est tout simplement époustouflant », a déclaré Timothy Beach, professeur de géographie à l’Université du Texas à Austin. En utilisant la technologie de télédétection par laser Lidar (Light Detection And Ranging) pour observer à travers la canopée de la jungle guatémaltèque, les archéologues ont identifié près de 1.000 colonies mayas reliées par un réseau de routes surélevées appelées chaussées, poursuit le grand tirage américain. Les nouvelles découvertes remettent en question, précise-t-on, certaines idées antérieures selon lesquelles cette partie de la Mésoamérique, que les archéologues appellent les basses terres mayas, était peu peuplée pendant cette période.

« Nous n’avions aucune idée de la concentration et de la densité des villes anciennes là-bas », a déclaré Richard Hansen, archéologue à l’Université d’État de l’Idaho et auteur principal de l’étude. Pour cet archéologue, qui est également directeur du projet Mirador Basin, un groupe basé au Guatemala qui étudie et protège la région, les résultats « racontent l’histoire de la montée et du développement précoce d’une société incroyablement organisée et sophistiquée ».

Au cours des cinq dernières décennies, les archéologues ont découvert de nombreuses colonies mayas dans le bassin, y compris l’ancienne ville d’El Mirador, qui comprend la pyramide d’environ La Danta (le Tapir) à cause de sa silhouette massive, qui culmine à 72 mètres et constitue l’une des plus grandes au monde en volume, construite il y a plus de 2.000 ans.

- Advertisment -