mercredi 22 mars 2023

Jamal Amiar signe à Rabat son livre « Le Maroc, Israël et les Juifs marocains »

-

 Le journaliste et écrivain Jamal Amiar a présenté, samedi soir au Virgin Megastore à Rabat, son dernier livre « Le Maroc, Israël et les Juifs marocains » dans lequel il retrace la singularité de la coexistence judéo-musulmane au Maroc et le rôle des Marocains juifs en Israël.

Ce livre de 340 pages revisite aussi l’histoire de la relation entre le Maroc et Israël et analyse les interactions de ces deux États avec les Juifs marocains sur divers niveaux.

Dans cet ouvrage, publié aux éditions « BiblioMonde », l’auteur met le focus sur la relation entre le Maroc, Israël et les Juifs marocains sur les plans culturel, politique, diplomatique, économique et religieux.

Ce livre destiné au grand public, comme le présente Jamal Amiar, est la synthèse d’un travail réalisé et achevé sur les Juifs marocains et la politique marocaine, et d’un travail de recherche, parfois contrarié, sur les relations entre le Maroc et Israël.

L’écriture de cet essai est animée par plusieurs objectifs. « D’abord, celui de mieux faire connaître nombre de spécificités du judaïsme marocain ainsi que ses liens avec la culture, la politique et la société marocaines de manière générale. Plus que deux fois millénaire, la vie juive au Maroc imprègne et enrichit la culture et la société marocaines dans ses divers aspects », écrit l’auteur dans l’introduction.

En se focalisant sur la richesse du patrimoine judéo-marocain et la particularité de la relation des Juifs marocains, partout où ils se trouvent dans le monde, avec leur Mère Patrie, Amiar affirme que dans le Royaume, des citoyens marocains juifs ont toujours été présents dans la vie civile et publique marocaine, dans les cercles du pouvoir et les milieux des affaires, dans l’administration, au parlement et au gouvernement.

Ensuite, l’objectif de cet ouvrage est de tenter d’expliquer comment les relations politiques et humaines entre les deux États, le Maroc et Israël, mais aussi entre le Maroc, les Marocains et les diasporas marocaines juives, n’ont jamais été interrompues.

Plus globalement, il s’agit de voir comment, dans ce cas précis de la relation entre le Maroc et Israël, l’interaction de la politique, de la culture, de la diplomatie, du monde des affaires et de la religion a contribué à bâtir des relations officielles désormais plus ouvertes et orientées vers la recherche de solutions aux problèmes d’aujourd’hui et de demain, souligne-t-il.

Le caractère unique du livre est qu’il réunit les comptes rendus officiels du « processus de paix », de la haute diplomatie et des liens entre les États…Il réunit également des liens commerciaux avec les liens durables et stables de la religion populaire, des célébrations religieuses, la langue, et même la musique qui relie les musulmans marocains et juifs, écrit le professeur d’anthropologie et de relations humaines émérites au Dartmouth College (États-Unis), Dale F. Eickelman, dans la préface du livre.

Jamal Amiar établit un lien entre le niveau « élevé » des accords internationaux et les développements qui sont sous-entendus dans les titres des manchettes. Il invoque la longue existence des Juifs et du judaïsme au Maroc -la présence juive dans le Royaume remonte à 70 ans avant l’ère chrétienne et bien avant l’avènement de l’Islam- et esquisse la force croissante contemporaine des liens entre les Juifs marocains en Israël, en Amérique du Nord et en Europe.

Les intervenants à cette rencontre de présentation du livre, une pléiade d’intellectuels et de personnalités de divers horizons, ont souligné la pertinence de cet ouvrage qui retrace une partie importante de l’Histoire riche et plurielle du Maroc, insistant sur la nécessité de faire connaitre aux jeunes générations la richesse du patrimoine judéo-marocain.

- Advertisment -