dimanche 23 juin 2024

M. Bourita: Le Forum de Rabat marque la transition vers une approche plus pragmatique

-

Le Forum de Rabat sur la réduction des coûts de transferts de fonds de la diaspora ambitionne d’établir des « actions concrètes et tangibles » face aux coûts de transferts des fonds de la diaspora africaine, a assuré jeudi le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

« Ce forum marque la transition d’un discours politique et diplomatique vers une approche plus pragmatique », a indiqué M. Bourita à l’ouverture des travaux de cet évènement de deux jours, soulignant la nécessité de « gérer de façon concrète et tangible les questions liées au transfert de fonds de la diaspora ».
La diaspora africaine forme aujourd’hui la 6ème région du continent avec une population totale de plus de 150 millions d’individus en 2021, avec des transferts de fonds vers le continent qui n’ont cessé d’augmenter pour atteindre les 95,6 milliards de dollars en 2021, dont 10 milliards au Maroc, a poursuivi le ministre, notant que cette diaspora n’est pas seulement un pourvoyeur de fonds, mais aussi de stabilité économique dans le continent, dont la contribution dépasse l’aide publique au développement et les IDE.
M. Bourita a déploré, par ailleurs, les coûts de ces transferts, « les plus chers au monde », précisant que les frais moyens s’élèvent à près 8% pour l’Afrique subsaharienne, contre 6% dans le monde, soit près du triple du pourcentage ciblé par le dixième objectif du développement durable 2030.
Cela fait de cette problématique « un sujet fondamental » et « une priorité pour le continent », a-t-il fait savoir, appelant à traduire les débats et la volonté politique en politique volontariste, à travers la réflexion sur des mesures pragmatiques concernant les outils technologiques, à l’instar du digital, la mise en place d’un cadre juridique cohérent et la mise en place d’un environnement propice à la concurrence entre les prestataires.
Cette conférence est aussi l’occasion de prolonger un engagement commun entre le Togo et le Maroc et une action commune basée sur l’initiative du Togo qui préside le Haut Comité sur la décennie des racines africaines et de la diaspora africaine, a-t-il ajouté.
Organisé sous forme de sessions plénières, ce forum a pour objectif d’aboutir aux « Conclusions de Rabat », reprenant les recommandations issues des travaux des sessions plénières, avec l’instauration d’un comité de pilotage en vue de soutenir les États africains dans leurs actions visant la réduction des coûts de transferts d’argent de la diaspora africaine vers leur continent d’appartenance.
Les recommandations objet des « Conclusions de Rabat » sont à proposer au Sommet de l’Union Africaine (UA) prévu en Février 2023 en vue de parvenir à une décision de l’UA destinée à favoriser et dynamiser les transferts de fonds de la diaspora africaine vers le continent, notamment via la réduction de leur coût.

- Advertisment -