lundi 20 mars 2023

Le Maroc se met à l’économie verte

-

 

 

 

Lareleve.ma-MAP

 

  Le Maroc, qui célèbre mardi la journée mondiale de l’environnement sous le thème « économie verte : êtes-vous partisans? », franchit ses premiers pas sur la voie de ce créneau prometteur en termes de création d’emplois et de développement.

 

  Le thème de cette Journée, qui suscite un débat mondial sur la valorisation des ressources naturelles, la réduction de leur dégradation et la réalisation du développement durable, interpelle autant les pays que les individus et les interroge sur leurs positions vis-à-vis de l’économie verte.

 

  Dans cette perspective, le Maroc a accordé, depuis des années, l’intérêt qui sied à ce domaine, notamment à travers la gestion des eaux, l’apurement et la réutilisation des eaux usées et la gestion des déchets ménagers et industriels, tout en favorisant des projets colossaux et ambitieux comme celui des énergies renouvelables solaire ou éolienne.

 

  Dans son rapport de février dernier intitulé « l’économie verte: une opportunité pour créer la richesse et des postes de travail », le Conseil économique et social (CES) a, en effet, appelé à la mobilisation nationale dans le domaine de la gestion du développement durable dans le cadre de la stratégie globale de développement de l’économie verte.

 

  Il est possible de créer la richesse et des emplois dans quatre secteurs principaux de l’économie verte au Maroc: les énergies renouvelables, l’efficience énergétique, l’assainissement liquide, l’apurement des eaux usées et la gestion des déchets ménagers solides, d’après le rapport, qui prévoit la création de 23 mille postes de travail à l’horizon 2020 dans le secteur des énergies renouvelables.

 

  Le document recommande l’élaboration d’une stratégie destinée à développer les capacités d’innovation, renforcer les moyens de gouvernance de la politique de l’économie verte aux niveaux national et régional, favoriser l’évolution de l’éducation environnementale, consacrer des ressources financières à l’évolution de l’économie verte et à activer l’arsenal juridique existant, à travers la mise en place des moyens de surveillance et de suivi adéquats.

 

  A l’échelle internationale, l’économie verte s’impose comme un thème central de la conférence des Nations Unies sur le développement durable, mieux connue sous le nom de Rio+20, qui se tiendra du 20 au 22 juin 2012 au Brésil.

- Advertisment -