vendredi 23 février 2024

Revue de la presse du mercredi 17 octobre 2012

-

 

 

 

 

  L’essentiel de l’actualité nationale telle qu’elle a été relatée par les quotidiens marocains du mardi 17 octobre 2012 :

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Une tournée royale aux pays du Golfe pour consolider un partenariat stratégique: Le Maroc ambitionne de dépasser les 5 milliards de dollars promis par le CCG. Le périple royal entamé hier en Arabie saoudite intervient à un moment où le Royaume et ses partenaires du Golfe veulent donner une très forte impulsion à leur coopération. Une coopération qui reste exemplaire sur les plans politique et diplomatique, mais qui n’a pas encore puisé tout son potentiel sur le plan économique. Les deux parties affichent aujourd’hui clairement une ambition de renforcer leur coopération sur ce plan.

 

+AL BAYANE+:.

 

-L’Amazighité, onze ans après le discours d’Ajdir: la situation future de l’Amazigh dans les politiques publiques en question. L’Amazigh, comme composante de l’identité marocaine, après plus d’un demi-siècle de marginalisation dans les livres d’histoire, l’enseignement et les médias. Voilà la question qui se pose et s’impose. Aujourd’hui, d’aucuns soulignent qu’en dépit des efforts déployés pour promouvoir l’amazighité dans ses dimensions linguistique, identitaire et civilisationnelle, les choses avancent péniblement et lentement.

 

-Tournée royale au Golfe: A l’aube d’une impulsion majeure au partenariat Maroc-CCG. Entretenant des relations politiques privilégiées, le Maroc et les pays du Golfe s’apprêtent à donner une impulsion majeure à leur partenariat économique à l’occasion de la tournée de SM le Roi Mohammed VI dans quatre Etats de la région, en l’occurrence l’Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït et les Emirats arabes unis. La solidarité agissante entre le Maroc et les pays membres du Conseil de la coopération du Golfe (CCG) ne s’est jamais démentie aux plans politique et diplomatique. Aujourd’hui, et d’une volonté commune, le cap est mis sur l’économie, à une ère où le co-développement est devenu le mot d’ordre dans les relations internationales, puisque le destin des Nations se construit désormais bilatéralement ou multilatéralement.

 

+LIBERATION+:.

 

-Adoption par consensus d’une résolution sur le Sahara: La IVème Commission appuie le processus de négociations. Réunie depuis le 8 octobre, la quatrième Commission de l’ONU a clôturé ses travaux lundi après les avoir consacrés, entre autres, à la question du Sahara. La quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU a adopté, en effet, sans vote, un projet de résolution sur le Sahara marocain, réitérant l’appui des Nations unies au processus de négociation et loue les efforts déployés à cet égard, souligne le projet de résolution.

 

-La rencontre de Benkirane avec les membres de la deuxième Chambre renvoyée sine die: L’hécatombe des routes devait en constituer le sujet principal. Abdelilah Benkirane devait se présenter aujourd’hui à la Chambre des conseillers dans le cadre de la séance mensuelle consacrée au débat sur la politique générale de l’Exécutif, sauf que ladite séance a été, sur demande du Chef du gouvernement lui-même, reportée à une date ultérieure. Il va falloir patienter surtout que s’il y a un sujet qui doit tenir à cœur aux conseillers et à tous les citoyens, c’est bel et bien celui des accidents qui se font de pus en plus fréquents et de plus en plus meurtriers. Un phénomène qui s’est amplifié en dépit de la rentrée en vigueur depuis deux ans du fameux Code de la route.

 

+L’OPINION+:.

 

-La 1ère session du Dialogue stratégique entre le Maroc et les USA sanctionnée par un communiqué conjoint: Conférence à Washington sur le développement des affaires au Maroc avant fin 2012. La première session du Dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis, tenue le 13 septembre dernier à Washington, a été sanctionnée par communiqué conjoint publié lundi. Dans ce communiqué, les USA ont salué les importantes réformes et initiatives accomplies par SM le Roi Mohammed VI, qui ont précédé la conclusion du partenariat stratégique. Concernant la question du Sahara, il est souligné que les Etats-Unis continuent de soutenir une solution pacifique, durable et mutuellement acceptable, la politique des Etats-Unis envers le Sahara étant restée constante depuis plusieurs années. Les Etats-Unis ont clairement indiqué que le plan d’autonomie du Royaume du Maroc est sérieux, réaliste et crédible, et qu’il représente une approche potentielle qui pourrait satisfaire les aspirations de la population du Sahara à gérer ses propres affaires dans la paix et la dignité.

- Advertisment -