jeudi 18 avril 2024

Des Muftis à discours diarrhéiques

-

 

 

 

Lareleve.ma


  Il ne manquait plus que ça! Dans une vidéo un personnage, du nom de Abou Amran, habillé à l’afghane, profère des grossièretés à l’image de sa tenue vestimentaire et de sa gueule barbue, et traite Benkirane d’apostat pour ne pas procéder à mettre en  pratique, à la lettre, l’islam loi de Dieu, dans son propre pays, et avance, de ce fait, que le PJD n’est pas un parti islamique.

 

  Ce même personnage est, sans nul doute, chargé d’une sale mission qui menace notre pays quand il appelle à la sédition, et demande à Benkirane d’ouvrir les portes des prisons pour libérer les saadistes impliqués dans les événements terroristes de Casablanca.

 

  Il faut noter que ce scepticisme croissant dont font l’objet les opérations terroristes perpétrées contre notre pays, a été initié par le PJD qui s’est tu, après avoir remporté les élections de novembre 2012, et ne s’est pas vu dans le devoir et la peine d’expliquer aux marocains que ses manœuvres entraient dans une logique de pression sur l’Etat pour accepter le parti à son sein.

 

  Le parti est donc appelé à comparaitre devant le peuple pour s’excuser des actes ayants engendrés ce phénomène de Fatwas(prêches) diarrhéiques que connait notre pays et la profusion sans précédent de discours infantiles et rétrogrades, dans la toile, sans aucune relation avec notre culture et notre esprit tolérant.

 

  Ces vidéos qui explosent aux réseaux sociaux virtuels et dont les commanditaires ont un but de déstabiliser le pays et de semer la zizanie entre les citoyens, pour aboutir à un chaos, devraient être combattues et leurs auteurs comparaitre devant la justice, tant on est dans un Etat de droit et non pas dans une jungle comme le souhaitent les Barbus et autres ignorants qui se prennent pour des Oulémas et des Muftis alors ils n’ont même pas un certificat de l’enseignement secondaire.  

- Advertisment -