vendredi 21 juin 2024

Rabat:  Focus sur les « succès diplomatiques majeurs » du Royaume au service du Sahara marocain

-

Les participants à un colloque organisé, dimanche à Rabat dans le cadre des activités de la 29ème édition du Salon international de l’édition et du livre, par l’Université Sidi Mohammed Ben Abdallah de Fès, ont mis en lumière les « succès diplomatiques majeurs » réalisés sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au service du Sahara marocain.

Lors de cette rencontre, initiée sous le thème « les succès de la diplomatie marocaine et son rôle dans la résolution du différend artificiel autour du Sahara marocain », les participants ont affirmé que le Royaume a réalisé d’importants acquis dans la question de son intégrité territoriale, grâce aux différentes initiatives et mesures prises, notamment l’initiative d’autonomie dans les provinces du sud et le retour du Maroc à l’Union africaine.

Pour le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah, le Maroc a remporté ces dernières années des « succès précieux et significatifs » dans la question de son intégrité territoriale sur deux plans, à savoir, l’initiative d’autonomie dans les provinces du sud et le retour du Maroc au sein de l’Union africaine, qui ont constitué, selon lui, deux changements majeurs dans le traitement de ce dossier, en permettant au Royaume de faire face à toutes les manœuvres ourdies par ses adversaires.

A cet égard, il a souligné que ces succès se sont concrétisés par de nombreux acquis au bénéfice de l’intégrité territoriale du Royaume, notamment les reconnaissances successives de la marocanité du Sahara par de nombreux grands pays et la confirmation que le seul cadre pour régler ce différend artificiel est l’ONU, ajoutant que l’Initiative atlantique lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI représente une « transformation fondamentale et primordiale » au service du Sahara marocain.

Après avoir souligné la force du front intérieur et le consensus national autour de la justesse de la question du Sahara marocain, qui constitue « le roc sur lequel se sont brisées et se brisent toutes les manœuvres des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume », M. Benabdellah a mis en avant l’apport bénéfique de la poursuite des initiatives de réforme à tous les niveaux, économique, social et culturel.

Pour sa part, le Senior Fellow au Policy Center for the New South (PCNS), Mohammed Loulichki, a confirmé que l’initiative d’autonomie dans les provinces sud présentée par le Maroc en vue de parvenir à une solution définitive et durable au différend artificiel autour du Sahara marocain a reçu un large soutien de la communauté internationale.

Il a souligné que l’importance de cette initiative réside dans le fait qu’elle repose sur le respect des droits de l’Homme et la responsabilisation de la population locale à gérer elle-même ses affaires, suscitant ainsi l’éloge des observateurs qui ont estimé que le Maroc s’est non seulement inspiré d’expériences internationales réussies en la matière, mais les a également enrichies d’autres éléments confirmant sa viabilité.

De son côté, Fatima Ghalia Ellaili, militante associative et membre du Conseil de la région Laayoune-Sakia El Hamra, a mis en avant le rôle de la diplomatie culturelle parallèle au service de la question du Sahara, à travers des activités organisées par la société civile, rappelant l’impératif de continuer à œuvrer au renforcement des capacités de l’acteur civil à plaider en faveur de la question du Sahara, afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle dans la défense de la marocanité du Sahara.

Même son de cloche du côté de Qutaiba Kassem Al-Arab, de l’organisation internationale des droits de l’Homme et de la défense des libertés en Amérique, qui a salué l’initiative marocaine d’autonomie qui correspond parfaitement aux dispositions de la légalité internationale en matière des droits de l’Homme.

Mettant en relief les nombreuses réalisations accomplies dans les provinces du sud, il s’est félicité des avancées dans le domaine des droits humains qui ont permis au Maroc d’accéder à la présidence du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

- Advertisment -