lundi 27 mai 2024

Le Maroc s’apprête à entrer dans le cercle fermé des constructeurs de drones militaires

-

Après l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Nigeria, le Maroc devrait prochainement intégrer le cercle des pays africains constructeurs de drones militaires. L’annonce a été faite par Ronen Nadir, le fondateur et président de la société israélienne BlueBird Aero Systems, détenue en partie par l’entreprise publique Israel Aerospace Industries.

Dans une déclaration, publiée le 13 avril par la revue espagnole Zona Militar, l’ancien commandant de l’armée de l’air israélienne a affirmé qu’une unité de production d’aéronefs sans pilote (ASP) avait été établie au Maroc et qu’elle commencerait à fonctionner dans un avenir proche.

Aucun détail n’a filtré sur l’emplacement de cette installation ni sur la date de démarrage de la production. Selon le journal français Le Monde, les représentants de BlueBird Aero Systems n’ont pas souhaité réagir. Les propos de M. Nadir n’ont pas non plus déclenché de commentaire officiel côté Maroc, mais ils coïncident avec l’annonce, en novembre 2023, par le ministre de la défense marocain, Abdellatif Loudiyi, du projet de développer une industrie militaire nationale axée sur la production d’ASP.

Quels drones seront fabriqués au Maroc ? Des modèles WanderB et ThunderB, assure Asher Fredman, le directeur pour Israël de l’Institut des accords d’Abraham pour la paix.

Ces appareils sont principalement destinés à des missions de reconnaissance, de renseignement et de détection de cible.

En 2022, Rabat en a commandé cent cinquante exemplaires, dont une partie sera produite sur le sol marocain.

BlueBird, filiale du constructeur aéronautique Israel Aerospace Industries (IAI), est un important fournisseur de drones au Maroc, dont les modèles ThunderB-VTOL, WanderB ou encore SpyX, qui a fait récemment l’objet d’un test réussi au Maroc. Le drone kamikaze a été utilisé avec succès pour attaquer un véhicule blindé.

Le Royaume compte également dans son impressionnante flotte de drones des Harop d’IAI ou encore des Harfang de Cassidian (co-entreprises entre Boeing et IAI).

L’idée du lancement d’une production locale de drones au Maroc n’est pas nouvelle. Début juin 2023, Shai Cohen, alors chef du bureau de liaison de Tel Aviv au Maroc, avait annoncé que le groupe israélien Elbit Systems prévoyait d’implanter deux usines de drones au Maroc. Le diplomate avait indiqué que l’un des deux sites industriels devrait être installé à Casablanca, sans plus de précision.

- Advertisment -