jeudi 25 avril 2024

La hausse du niveau des océans a connu «un bond important» entre 2022 et 2023

-

La hausse moyenne du niveau des océans dans le monde a été de 0,76 centimètre entre 2022 et 2023, un «bond important» par rapport à d’autres années, dû à la fois au phénomène El Nino et au changement climatique, a indiqué jeudi la Nasa.

Le niveau des océans a en moyenne gagné 9,4 cm depuis 1993, selon ces données fondées sur des observations satellites.

Le principal responsable est le changement climatique, qui implique la fonte de glace (calotte glaciaire, glaciers) mais aussi l’expansion des océans sous l’effet de l’absorption de chaleur.

L’élévation du niveau de la mer se fait de plus en plus rapidement: son rythme a plus que doublé entre 1993 (0,18 cm par an) et actuellement (0,42 cm).

«Le rythme actuel signifie que nous sommes en chemin pour ajouter 20 cm supplémentaires au niveau mondial des océans d’ici 2050», a déclaré dans un communiqué Nadya Vinogradova Shiffer, directrice de l’équipe en charge de ce dossier à la Nasa.

Cela va «accroître la fréquence et les conséquences des inondations à travers le monde», a-t-elle souligné.

Entre 2022 et 2023, la hausse observée revient à verser dans les océans un quart du lac Supérieur, le plus grand des Grands lacs d’Amérique du Nord.

Cette hausse représente un peu moins de quatre fois le niveau observé l’année précédente (+0,21 cm entre 2021 et 2022). Cette année-là, le phénomène la Nina était alors à l’oeuvre.

«Pendant la Nina, de la pluie qui tombe normalement dans les océans tombe à la place sur les terres, ce qui enlève temporairement de l’eau des océans», a expliqué Josh Willis, chercheur sur le sujet à la Nasa.

Mais «durant les années El Nino, beaucoup de la pluie tombant normalement sur les terres finit dans l’océan, ce qui relève temporairement le niveau des océans», a-t-il ajouté.

- Advertisment -