jeudi 25 avril 2024

La rougeole se propage plus vite que le COVID, seule la vaccination offre une solution

-

Le Maroc connaît une augmentation alarmante des cas de rougeole, ce qui a poussé le ministère de la Santé et de la Protection Sociale à lancer une campagne nationale de vaccination pour renforcer la protection contre cette maladie hautement contagieuse, susceptible de causer des complications graves pouvant entraîner la mort. Quelles sont les caractéristiques de cette maladie? Quels sont ses dangers? Comment s’en prémunir? Les détails

La rougeole est une maladie virale qui peut affecter n’importe qui, mais elle est plus fréquente chez les enfants. Dans ce contexte, Saïd Afif, pédiatre et président de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM), a souligné à la presse que la seule solution pour éliminer la rougeole, comme d’autres maladies virales, est la vaccination.

Il a déclaré que la rougeole est classée parmi les maladies les plus contagieuses et les plus rapides à se propager dans le monde, affirmant que sa propagation est plus rapide que celle du COVID.

Cette maladie se propage, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), par le contact avec les sécrétions nasales ou de la gorge lors de la toux, des éternuements ou de l’inhalation de l’air expiré par une personne infectée. Le virus reste actif et contagieux dans l’air ou sur les surfaces contaminées pendant jusqu’à deux heures, et une personne atteinte de rougeole peut infecter neuf personnes sur dix parmi les contacts proches non vaccinés.

Docteur Afif a expliqué que la rougeole peut entraîner des complications graves, notamment chez les jeunes enfants souffrant de malnutrition.

Les complications de la maladie comprennent la cécité, l’encéphalite, la diarrhée sévère et la déshydratation qui en résulte, les infections de l’oreille et des problèmes respiratoires graves, y compris la pneumonie. Si une femme attrape la rougeole pendant la grossesse, cela peut être dangereux pour elle et peut entraîner une naissance prématurée avec un faible poids à la naissance.

Les symptômes de la rougeole apparaissent généralement entre 10 et 14 jours après l’exposition au virus, et les symptômes précoces durent de 4 à 7 jours, comprenant un écoulement nasal, une toux, des yeux rouges et larmoyants, de petites taches blanches à l’intérieur des joues, suivis d’une éruption cutanée entre 7 et 18 jours après l’exposition au virus, débutant sur le visage et le haut du cou pour finalement atteindre les mains et les pieds.

Les raisons de la propagation au Maroc

Docteur Afif considère que la pandémie de coronavirus est la principale raison de la propagation rapide de la rougeole au Maroc. Il note que cette maladie avait presque disparu du royaume depuis plus de 10 ans en raison de l’intensification des campagnes de vaccination contre le virus qui la cause, la dernière en date ayant été organisée en 2013 et ayant bénéficié à 11 millions de personnes âgées de 9 mois à 19 ans.

Le médecin spécialiste en pédiatrie a également souligné que les répercussions de la pandémie de coronavirus ont directement entraîné une baisse de l’intérêt pour la vaccination contre la rougeole, ce qui a conduit à un recul dans les efforts de lutte contre la maladie, contribuant ainsi à sa propagation rapide, non seulement au Maroc mais dans le monde entier.

L’Organisation mondiale de la santé a indiqué que « en 2022, environ 83% des enfants dans le monde avaient reçu une dose de vaccin antirougeoleux avant leur premier anniversaire dans le cadre des services de santé courants, soit le taux le plus bas depuis 2008″.

Comment remédier à cette situation?

Docteur Afif a appelé à la nécessité de participer à la campagne corrective lancée par le ministère de la Santé et de la Protection Sociale pour renforcer la vaccination contre la rougeole, soulignant que la prise de deux doses du vaccin reste la seule solution pour limiter la propagation de cette maladie et éviter ses complications graves.

Le président de la Société marocaine des sciences médicales a affirmé que la première mesure pour lutter contre la propagation de cette maladie consiste à identifier les personnes non vaccinées. Cela se fait en consultant les dossiers de santé des enfants dans les centres de santé et les cliniques pour s’assurer qu’ils ont reçu les doses nécessaires pour se protéger contre la rougeole, habituellement administrées au mois 9 et au mois 18, et en complétant les doses pour ceux qui n’ont reçu qu’une seule dose.

En cas de non-vaccination confirmée contre la maladie, le même intervenant a insisté sur la nécessité de prendre deux doses du vaccin, soulignant que ce vaccin est disponible gratuitement dans tous les centres de santé publique.

- Advertisment -