lundi 22 avril 2024

la capitale haïtienne :Des tirs à Port-au-Prince où les gangs maintiennent la pression sur le pouvoir

-

Des tirs sporadiques ont retenti vendredi soir à Port-au-Prince, a constaté un correspondant de l’AFP. Des habitants de la capitale haïtienne cherchent désespérément à se mettre à l’abri de la violence des gangs qui a explosé ces derniers jours.

Les bandes criminelles, qui contrôlent la majeure partie de la capitale ainsi que les routes menant au reste du territoire, s’en prennent depuis plusieurs jours aux sites stratégiques (commissariats, prisons ou encore tribunaux) en l’absence du premier ministre Ariel Henry, dont elles réclament la démission tout comme une partie de la population.

Celui-ci est, selon les dernières nouvelles, bloqué dans le territoire américain de Porto Rico après un voyage à l’étranger.

Les tirs ont été entendus à Port-au-Prince pendant toute la soirée de vendredi, selon le journaliste de l’AFP sur place, les quartiers du centre-ville, tels que Turgeau, Pacot, Lalue, Canapé-Vert, étant particulièrement sous tension.

Les riverains redoutant des attaques des groupes armés se mettent à l’abri. Des habitants contactés par l’AFP affirment avoir assisté à des affrontements «entre des policiers et des bandits».

Ces derniers veulent visiblement prendre le contrôle des bâtiments de la police situés au Champ-de-Mars, dans le centre de la capitale.

Le gouvernement haïtien a décrété l’état d’urgence dans le département de l’Ouest qui comprend Port-au-Prince, ainsi qu’un couvre-feu nocturne difficilement réalisable avec des forces de l’ordre déjà dépassées. Les administrations et les écoles sont par ailleurs fermées.

La Communauté des Caraïbes (Caricom) a convié des représentants des États-Unis, de la France, du Canada et de l’ONU à une réunion lundi en Jamaïque pour discuter de cette flambée de violence.

«Des questions cruciales pour la stabilisation de la sécurité et la fourniture d’une aide humanitaire urgente» seront abordées, a précisé le président du Guyana Mohamed Irfaan Ali, qui assure la présidence tournante de cette organisation régionale.

- Advertisment -