vendredi 23 février 2024

Sept anomalies nucléaires recensées en Belgique en 2023

-

Sept anomalies nucléaires ont été recensées en Belgique en 2023, a indiqué l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN).

L’échelle de gravité des événements nucléaires, créée après l’accident de la centrale de Tchernobyl en 1986, comporte sept niveaux. Les niveaux 1 à 3 correspondent à des incidents d’une simple anomalie (niveau 1) à un incident grave (niveau 3), tandis que les niveaux 4 à 7 renvoient à des accidents. Le dernier niveau équivaut à un  »accident majeur ».

L’Agence, qui contrôle l’ensemble des installations nucléaires du pays, y compris les centrales et les centres de recherche, rassure que cette année les incidents étaient essentiellement survenus sur le site de Mol et concernaient principalement certains transports de matières radioactives.

Il s’agissait notamment, détaille-t-elle sur son site, d’une fuite sur une pompe dans un bâtiment de traitement de liquides radioactifs, d’un colis dont le couvercle n’était pas correctement vissé, de l’inversion de deux capsules radioactives ou encore d’un camion qui était parti avant d’être complètement déchargé.

Cinq anomalies avaient été enregistrées en 2022. L’échelle est un outil de communication qui ne constitue donc pas un outil d’évaluation de la sûreté nucléaire des installations, rappelle, par ailleurs, l’AFCN.

Au total, la Belgique dispose de deux centrales nucléaires « Thiange » et « Doel », qui comptent 7 réacteurs. Ensemble, elles fournissent 55% des besoins du pays en électricité.

- Advertisment -