jeudi 22 février 2024

Football : Comme Klopp, les supporteurs de Liverpool craignent pour l’ambiance à Anfield

-

Le groupe de supporteurs de Liverpool « Spirit of Shankly » a déclaré qu’il n’avait « rien à redire » aux critiques de Jürgen Klopp sur le manque d’ambiance à Anfield, tout en pointant du doigt le coût des billets pour les jeunes supporteurs qui veulent aller au stade. L’entraîneur des Reds s’est plaint cette semaine de l’ambiance d’Anfield contre West Ham en Coupe de la Ligue (5-1). Réclamant un soutien actif des tribunes pour la réception du leader Arsenal samedi en Premier League, Klopp a ajouté : « S’il y a trop de football en décembre, si vous n’êtes pas en forme, donnez votre billet à quelqu’un d’autre. »

Les « Spirit of Shankly » se disent également préoccupés par la passion en berne à Anfield et disent avoir entamé des discussions avec le club pour remédier à la situation. « Nous n’avons rien contre le fait que Jürgen Klopp mette l’accent sur les problèmes liés à l’ambiance d’Anfield, ou à l’absence d’ambiance, à certains moments », a déclaré le groupe dans un communiqué publié vendredi.

   « Manque d’occasions pour les jeunes supporteurs d’aller au match »

Le groupe de supporteurs, dont le nom est un hommage à Bill Shankly, entraîneur historique du club dans les années 1960 et début 1970, insiste sur l’importance de l’atmosphère particulière qui règne dans l’antre des Reds. « Ce n’est pas un hasard si les équipes adverses, les entraîneurs et les autres supporteurs parlent de « l’effet Anfield » », pointent-ils. « Nous savons tous à quel point nos spectateurs peuvent intimider les équipes visiteuses, à quel point l’ambiance peut être sans égale. »

Une des raisons de la situation actuelle tient, expliquent-ils, à la politique tarifaire du club. Avec ces « prix de billets hors de portée », le public du stade change, avec davantage de places réservées par des entreprises aux dépens des jeunes supporteurs qui n’ont plus les moyens d’aller au stade. « Nous sommes aussi préoccupés par le manque d’occasions pour les jeunes supporteurs d’aller au match, d’y attraper le virus et de préserver ainsi cette culture du Kop qui existe depuis des décennies », ajoutent les animateurs du Spirit of Shankly, dont les préoccupations sont partagées par nombre d’associations de supporteurs en Premier League et ailleurs.

- Advertisment -