vendredi 21 juin 2024

Le Maroc a le potentiel pour devenir un centre continental et mondial des jeux électroniques

-

Le Maroc dispose de toutes les atouts pour devenir un centre continental et mondial des jeux électroniques, a affirmé le président de la Fédération royale marocaine des jeux électroniques (FRMJE), Hicham El Khlifi.

Le nombre de pratiquants effectifs des jeux électroniques au Maroc s’élève à 4 millions et ce nombre devrait atteindre 8 millions, a relevé M. El Khlifi, qui occupe également le poste de président de la Confédération africaine des sports électroniques, dans un entretien accordé à la MAP.

Il a souligné que le Maroc dispose de joueurs de haut niveau, d’infrastructures de télécommunications et d’un grand soutien de la part du ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, ainsi que du ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication.

L’instance fédérale s’attache à encourager une pratique responsable et non une dépendance au jeu, a-t-il assuré, soulignant que le nombre de maisons de jeunes équipées de salles de jeux électroniques de dernière génération dans toutes les régions du Royaume s’élève à 75.

« Nous avons formé 40 éducateurs pour suivre le travail de ces centres », a-t-il déclaré, estimant, toutefois, que le seul soutien du secteur public ne suffit pas à atteindre les objectifs fixés, car il faudrait également une implication du secteur privé pour mettre en place des structures professionnelles et accompagner les joueurs professionnels.

Concernant les efforts de la Fédération pour développer les jeux électroniques, M. El Khlifi a indiqué que la FRMJE travaille sur cinq axes, qui consistent à développer la pratique des jeux électroniques, à organiser des compétitions nationales et internationales, à développer des centres de formation spécialisés en jeux électroniques, à valoriser l’attractivité du Royaume dans ce domaine, à assurer la représentation du Royaume dans les instances régionales et internationales, et à accompagner la transformation numérique du sport à l’échelle du Royaume.

Il a souligné que les efforts de l’instance fédérale ont abouti à l’obtention de résultats exceptionnels aux niveaux individuel et collectif, notamment le Championnat d’Afrique et Moyen Orient dans le jeu FIFA en 2023, le quart de finale de la Coupe du monde FIFAe Nations CUP en 2023 et un TOP 6 mondial dans le classement FIFAe.

Il a fait savoir que les exploits se sont poursuivis avec le sacre, pendant deux années consécutives, en 2022 et 2023, dans le jeu NBA2K, le titre de double champion d’Afrique dans le jeu PubG Mobile 2022 et 2023, un TOP 4 aux championnats du monde 2023, une médaille d’argent de l’équipe Féminine Valorant à la ligue Arabe en 2022 et une médaille d’argent dans le jeu eFootball masculin en 2023.

Concernant les objectifs de la FRMJE à court et moyen terme, M. El Khlifi a indiqué que la priorité de l’instance fédérale est l’intégration du plus grand nombre de jeunes afin de leur offrir la possibilité d’accéder aux jeux électroniques dans des conditions idéales grâce notamment au lancement du championnat national (eBotola).

Il a ajouté que la Fédération vise à accompagner toutes les équipes nationales afin de développer les performances et d’inspirer les générations futures, notant qu’elle vise à faire du Royaume un centre des jeux électroniques au niveau africain.

Le président de la FRMJE a poursuivi que le Royaume dispose d’importantes capacités dans le domaine des jeux électroniques qui permettent de créer des opportunités pour les jeunes afin de s’investir dans leur passion et de développer leurs compétences dans leur pays.

- Advertisment -