dimanche 26 mai 2024

Une chanson country d’un inconnu contre les élites en tête des ventes aux Etats-Unis

-

Une chanson country aux paroles anti-élites d’un fermier américain complètement inconnu, qui fait sensation sur les réseaux sociaux et auprès de conservateurs, est en tête du palmarès des ventes et écoutes de musique aux Etats-Unis, du jamais-vu selon le site Billboard lundi.

Oliver Anthony et son morceau « Rich Men North of Richmond », du nom de la capitale de la Virginie située à 175 km au sud de Washington, a dépassé les mégastars Taylor Swift, Morgan Wallen et Olivia Rodrigo pour prendre la première place du classement Billboard Hot 100 daté de la semaine du 26 août et qui sera publié ce mardi.

D’après le site Billboard, dont le Hot 100 reflète les performances de tous les disques, diffusions en streaming et à la radio, tous genres musicaux aux Etats-Unis, c’est la première fois qu’un auteur-compositeur inconnu et jamais apparu dans aucun hit-parade réalise un tel exploit.

Sortie le 11 août sur YouTube, en tête en deux jours d’un classement country de la plateforme iTunes d’Apple Music, « Rich Men North of Richmond » a été écoutée en streaming quelque 17,5 millions de fois et téléchargée à 147.000 unités en moins d’une semaine, selon Billboard.

Accompagnées d’une musique bluegrass, branche de la country, les paroles dénoncent la dureté de la vie de la classe ouvrière et des plus démunis face aux privilèges des riches et des élites de la première puissance mondiale.

Le tabloïd du magnat conservateur Rupert Murdoch, The New York Post, avait baptisé le morceau « l’hymne politique des cols-bleus » aux Etats-Unis.

Anthony, qui se dit fermier de Virginie, oppose ainsi « les gens à la rue qui n’ont rien à manger » aux « obèses qui pompent les allocs ».

Un passage s’émeut de la hausse des suicides des jeunes hommes américains.

Sur sa vidéo, Anthony, gaillard blond à la barbe rousse, vêtu d’un T-shirt vert, une guitare acoustique en bandoulière, se met en scène dans un sous-bois, jouant et chantant au micro.

« Rich Men North of Richmond » fait la part belle au fait que le pays est clivé politiquement entre le Sud et le centre ruraux et conservateurs, et les villes des côtes est et ouest progressistes.

De fait, la chanson est promue à droite et à l’extrême droite, notamment par les commentateurs ultraconservateurs Laura Ingraham et Matt Walsh, selon le New York Times.

L’élue républicaine de Géorgie (sud) au Congrès, Marjorie Taylor Greene, soutien de Donald Trump et adepte de théories complotistes, a aussi salué sur X (anciennement Twitter) « l’hymne des Américains oubliés depuis longtemps par notre gouvernement ».

- Advertisment -