mardi 21 mai 2024

Les inondations simultanées dans plusieurs pays bientôt la norme, disent des experts

-

Après les inondations de cette semaine aux États-Unis, en Inde, au Japon et  au Québec, plusieurs spécialistes affirment que ce phénomène deviendra la norme à cause de la chaleur de l’atmosphère terrestre, ce qui entraînera des tempêtes plus violentes et des précipitations extrêmes.

Ils expliquent qu’une atmosphère plus chaude, causée par l’émission de polluants comme le dioxyde de carbone et le méthane, retient davantage d’humidité, ce qui permet aux tempêtes de déverser plus de précipitations pouvant avoir des conséquences mortelles.

C’est ce que partage notamment Brian Soden, professeur de sciences atmosphériques à l’Université de Miami, qui affirme que ces épisodes de pluie sont une prédiction très solide des modèles climatiques à venir.

À mesure que le climat se réchauffe, nous nous attendons à ce que les épisodes de pluies intenses deviennent plus fréquents. Il n’est pas surprenant de voir ces événements se produire, c’est ce que les modèles prédisent depuis le premier jour, a-t-il soutenu.

Au chapitre du réchauffement planétaire, la NASA précisait que la température moyenne de la planète a augmenté d’au moins 1,1 degré Celsius depuis 1880, ce qui laisse présager des inondations de plus en plus récurrentes et violentes.

Un manque de préparation

Le climatologue à la tête de l’Institut Goddard d’études spatiales de la NASA, Gavin Schmidt, soutient que les régions les plus durement touchées par le changement climatique ne sont pas préparées pour faire face à ces phénomènes, faute d’outils et de ressources.

Une semaine difficile

Cette semaine seulement, les pluies torrentielles ont provoqué des inondations et des glissements de terrain majeurs aux États-Unis, causant au moins un mort et des milliers de dollars en dégâts. Certains affirment que ces inondations étaient les pires vues depuis 2011.

En Inde, des écoles de New Delhi ont été obligées de fermer leurs portes lundi après les fortes pluies de mousson qui se sont abattues sur la capitale indienne. Des glissements de terrain et des crues soudaines ont tué au moins 15 personnes au cours des trois derniers jours.

Au Japon, des pluies torrentielles se sont abattues sur le sud-ouest du pays, provoquant des inondations et des coulées de boue qui ont fait deux morts et au moins six disparus lundi.

- Advertisment -