mercredi 22 mai 2024

Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 juin 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 26 juin 2023:

L’Economiste

Le ministre en charge de l’Agriculture Mohamed Sadiki a fait le dos rond devant les critiques des parlementaires lors de la dernière réunion de la Commission des secteurs productifs de la Chambre des conseillers. Ils ont été unanimes pour affirmer que les mesures prises par le gouvernement n’ont pas d’impact sur la réalité. La preuve est que les prix des moutons sont considérés très chers par la population. Les agriculteurs de plusieurs régions sont mécontents au point que certains d’entre eux ont commencé à arracher leurs arbres. Ils sont criblés de dettes vis-à-vis du Crédit Agricole. D’ailleurs, des parlementaires ont demandé l’effacement des anciennes créances. Sur ce sujet sensible, le ministre de l’Agriculture est resté muet devant ces doléances. Auparavant, il avait abordé notamment les mesures prises pour la préparation de l’Aïd Al Adha.

Aujourd’hui le Maroc

Nabila Rmili, maire de Casablanca, était l’invitée phare d’un webinaire sous le thème «Casablanca de demain : Une ville intelligente, durable et inclusive ? » organisé par la Chambre de commerce britannique pour le Maroc. Mme Rmili a partagé sa vision de Casablanca de demain, en mettant l’accent sur les initiatives clés et les projets à venir. La ville de Casablanca est résolument engagée dans une démarche de développement durable pour les années 2023-2028. La commune a mis en place un ensemble de projets ambitieux pour améliorer la qualité de vie de ses citoyens, tout en préservant l’environnement et en dynamisant l’économie locale.

Le Matin

La décision de Bank Al-Maghrib de maintenir le taux directeur inchangé à 3% a surpris les experts de Fitch Solutions. Selon eux, les trois hausses successives d’un total de 150 points de base, entamées depuis septembre 2022, seront insuffisantes pour ramener l’inflation à sa cible implicite de 2,0% à moyen terme. La Banque centrale doit poursuivre le cycle de resserrement de la politique monétaire pour atteindre 3,5% en septembre, puis 4% en décembre 2023 et 4,5% en 2024, les taux d’intérêt réels restant négatifs dans un contexte d’inflation persistante, sous l’effet notamment d’une croissance atone de la production agricole et d’une politique budgétaire expansionniste.

Al Bayane

La tentative d’assaut contre le préside occupé de Melilia, menée le 24 juin 2022 par un groupe de migrants clandestins subsahariens, ne peut être qualifiée que d’acte criminel prémédité qui trahit bien les visées de ses instigateurs et celles des parties ayant planifié son exécution. Le modus operandi adopté par quelque 2.000 migrants pour tenter de franchir la clôture métallique séparant la ville de Nador et Melilia ne laisse aucun doute planer sur le niveau d’organisation des membres de ce groupe, encadrés par des mafias de traite des êtres humains.

Les Inspirations Éco

La célérité de l’administration pour désamorcer la situation des délais jugés trop long de la programmation des visites physiques des conteneurs a été irréprochable. À peine dénoncés par les transitaires, les délais ont été réduits en un rien de temps. Comme quoi, quand on veut, on peut…

L’Opinion

Adopté le 8 juin en Conseil de gouvernement, le projet de loi relatif aux peines alternatives va introduire plusieurs mesures punitives susceptibles de remplacer l’emprisonnement, dont la plus connue est le bracelet électronique.Pour réussir le déploiement à grande échelle de la surveillance électronique, un travail technique d’envergure doit être mené. «L’Opinion» a mené l’enquête sur les préparatifs du ministère de la Justice autour de ce dispositif. Selon nos sources, une réunion préliminaire a déjà été tenue entre responsables ministériels et entreprises du secteur.

Al Massae

Les éléments de la police du port de Tanger Med ont mis en échec, jeudi à minuit, une opération de trafic international de drogue couronnée par la saisie de 25.200 comprimés psychotropes à destination du Maroc depuis l’étranger. Les minutieuses opérations de contrôle frontalier et de fouille ont permis la saisie de cette cargaison de psychotropes soigneusement dissimulée à l’intérieur de la remorque d’un camion de transport international de marchandises immatriculé au Maroc, immédiatement après son arrivée à bord d’un bateau en provenance d’un port espagnol, et l’interpellation du conducteur du véhicule, un Marocain de 53 ans, indique un communiqué de la Direction Générale de la sûreté nationale (DGSN).

- Advertisment -