lundi 20 mai 2024

Aïd Al-Adha 1444 : l’état sanitaire du cheptel national est satisfaisant

-

La situation sanitaire du cheptel national destiné à l’abattage pour le sacrifice de Aïd Al-Adha de l’année 1444 est satisfaisante, selon le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

« Le suivi et la surveillance sanitaires sont assurés sur l’ensemble du territoire national par les services vétérinaires de l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) en étroite collaboration avec les vétérinaires privés et les autorités locales. Le contrôle porte sur l’état sanitaire des animaux, l’eau d’abreuvement et les aliments. La situation sanitaire du cheptel à l’échelle nationale est satisfaisante », indique le ministère dans un communiqué.

Jusqu’à présent, les services de l’ONSSA ont effectué plus de 2.000 sorties de contrôle au cours desquelles 1.251 échantillons de viandes, 546 prélèvements d’aliments pour animaux et 49 échantillons d’eau d’abreuvement ont été prélevés et analysés, précise la même source. Ces opérations de contrôle, réalisées dans le cadre des commissions mixtes, ont abouti à la consignation de 419 têtes d’ovins et de caprins dans les élevages et à la saisie et destruction de 259 tonnes de déchets de volaille ainsi que 100 litres, 900 comprimés et 192 sachets de médicaments vétérinaires non autorisés.

Aussi, les services de l’ONSSA ont délivré 837 laissez-passer dans le cadre du contrôle des déchets de volailles.

A l’issue de ces contrôles, 14 procès-verbaux d’infractions ont été dressés et transmis au parquet, dont 05 cas d’infractions portent sur l’utilisation des déchets de volailles pour l’engraissement des animaux et 09 cas portent sur la vente de médicaments vétérinaires non autorisés.

De plus, les services de l’ONSSA ont procédé au retrait de l’autorisation sanitaire pour un établissement de fabrication d’aliments pour animaux dans la région de Casablanca-Settat.

L’ONSSA renforce les mesures de contrôle et de surveillance sanitaires des aliments pour animaux, des médicaments vétérinaires et de l’eau d’abreuvement au niveau des élevages.

Par ailleurs, une surveillance rigoureuse du transport de la fiente de volailles est mise en place à travers l’instauration d’une autorisation préalable des services vétérinaires de l’ONSSA dans le but de suivre son cheminement et sa destination. L’objectif est de prévenir toute utilisation frauduleuse dans l’engraissement des animaux.

Le ministère de l’Agriculture en collaboration avec le ministère de l’Intérieur assure un suivi rapproché de l’approvisionnement des différents marchés pour garantir le bon fonctionnement des marchés.

Par ailleurs, afin d’appuyer la logistique de la commercialisation des animaux, le ministère de l’Agriculture en collaboration avec les autorités régionales et provinciales renfoncera les infrastructures à travers l’installation de 34 souks temporaires spécifiquement dédiés à la vente des animaux destinés à l’Aïd dans les différentes régions du Royaume selon le besoin et la demande des provinces.

A l’approche de l’Aid, il est à préciser que seuls les animaux portant la boucle d’identification spécifique « Aïd Al Adha » seront autorisés à accéder aux souks et aux marchés à bestiaux.

- Advertisment -