mardi 28 mai 2024

Aid Al-Adha 2023 : la santé du cheptel national est satisfaisante

-

La santé du cheptel national destiné au sacrifice pour l’Aïd Al-Adha est satisfaisante, a affirmé le Directeur du contrôle des produits alimentaires à l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), Abdelghani Azzi.

Les opérations d’inspection menées par l’ONSSA durant lesquelles des échantillons de viande, d’aliments pour animaux et d’eau d’abreuvement sont prélevés et analysés mettent en évidence la qualité du cheptel national, a indiqué M. Azzi dans un entretien accordé à la MAP. Le suivi et la surveillance sanitaire sont assurés sur l’ensemble du territoire national par les services vétérinaires de l’ONSSA, en collaboration étroite avec les vétérinaires privés et les autorités locales, a-t-il ajouté, notant qu’en cas de non-conformité, des procès-verbaux sont dressés et transmis au parquet.

En ce qui concerne l’identification des animaux, M. Azzi a fait savoir que l’ONSSA procède à l’enregistrement de tous les élevages d’ovins et de caprins réservés à l’Aïd Al-Adha, et dispose d’une base de données complète et régulièrement mise à jour contenant des informations sur les éleveurs. L’opération d’identification de ces animaux est réalisée en posant une boucle à l’oreille de chaque animal, précise le directeur qui recommande vivement aux consommateurs d’acheter un animal identifié pour garantir sa traçabilité. Cette boucle assure la communication entre l’éleveur, le consommateur et les services de l’ONSSA, a-t-il signalé.
Par ailleurs, M. Azzi a rappelé le lancement par l’ONSSA d’une campagne de communication renforcée qui met l’accent sur une approche de proximité via les réseaux sociaux afin de prodiguer les conseils nécessaires aux consommateurs. Tout au long de la période de l’Aïd Al-Adha, une permanence sera assurée par le centre d’appel de l’ONSSA qui mobilisera 500 vétérinaires et techniciens, a-t-il noté. Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, avait relevé en début de mois l’identification par les services de l’ONSSA de 5,4 millions de têtes d’ovins et de caprins destinés à l’abattage. M. Sadiki avait aussi dénombré 214.000 unités d’élevage et d’engraissement d’ovins destinés à l’Aïd enregistrées auprès de l’ONSSA, faisant état de 34 marchés temporaires créés et aménagés à cette occasion dans différentes régions du Royaume.

- Advertisment -