vendredi 24 mai 2024

Revue de presse quotidienne de ce mercredi 21 juin 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi 21 juin 2023:

L’Opinion

  • Depuis son arrivée à la tête du ministère de l’Education nationale, Chakib Benmoussa est engagé dans une véritable course contre la montre pour implémenter sa feuille de route, censée sortir l’école publique de sa déliquescence. Formation des enseignants, statut des fonctionnaires, investissement dans les infrastructures, réforme pédagogique, le ministère de tutelle se bat sur tous les fronts. Le chemin de la réforme s’annonce très long puisque les grands choix stratégiques n’ont pas encore été pris. Architecture linguistique, intégration de l’anglais, nouvelles techniques d’apprentissage, régulation du secteur privé… Autant d’arbitrages décisifs à faire et sur lesquels le Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique s’apprête à dire son dernier mot. Un verdict très attendu.
  • Un mois d’attente pour un examen radiologique. Des semaines pour une consultation médicale. Les délais dans le système de santé marocain sont une vraie plaie pour les patients, qui sont souvent dans des conditions physiques et mentales compliquées. En cause: le manque de ressources humaines et de matériel disponible. Cette crise ne fait que s’intensifier puisque, selon la Fondation des médecins-enseignants libéraux (FMEL), presque 100% des médecins spécialistes du secteur public refusent de prolonger leur activité dans le secteur public après la fin de leur contrat. Selon le ministre de la Santé, des efforts importants ont été fournis par l’Etat pour améliorer la qualité de service.
  • Le gouvernement apportera prochainement un soutien plus substantiel à l’acquisition du logement. Le décret ministériel a été finalisé et transmis au Secrétariat Général du Gouvernement, a annoncé la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatima Ezzahra El Mansouri, lundi lors de la séance plénière des questions orales à la Chambre des Représentants. Le décret relatif au soutien direct à l’acquisition de logement est très attendu puisqu’il définira le montant des aides et les personnes éligibles. La ministre a reconnu l’existence d’un déficit en logements, notamment dans le monde rural, en raison de l’inadéquation entre l’offre et la demande. Selon El Mansouri, le logement social ne correspond pas actuellement aux caractéristiques du monde rural, d’où les efforts menés par le ministère afin de répondre adéquatement à cette demande, notamment en accélérant la finalisation des dossiers de construction.

Le Matin

  • Le Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, effectue ce mercredi une visite au Maroc à l’invitation du chef du gouvernement Aziz Akhannouch. Outre le chef du gouvernement, Rutte compte s’entretenir avec “plusieurs ministres et acteurs clés de nos relations politiques et économiques”, et “échanger des points de vue, notamment avec de jeunes étudiants”. “Pour les Pays-Bas, comme pour l’ensemble de l’Union européenne, le Maroc est un partenaire stratégique avec lequel nous souhaitons coopérer pour faire face aux défis régionaux et mondiaux de sécurité, de changement climatique et de sécurité alimentaire”, a-t-il expliqué dans un entretien accordé au journal. Lors de sa visite, Rutte compte évoquer également des questions importantes telles que la sécurité, la migration et la coopération économique. Il a souligné l’importance majeure de “continuer à entretenir nos relations en maintenant une communication régulière”.
  • La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) doit approuver le 28 juin 2023 un prêt de 200 millions d’euros à l’ONEE-Branche Électricité afin de répondre à ses besoins en liquidités et renforcer sa résilience financière. Faisant face à plusieurs chocs depuis 2020, l’Office a opté pour un mix de financement en vue de répondre à la particularité du contexte actuel et aux objectifs de préservation de sa structure bilancielle. Cette résilience se veut durable et respectueuse de l’environnement. D’ailleurs, le financement de la BERD sera structuré en tant que «prêt lié à la durabilité», le premier du genre de la banque européenne dans le pays.
  • Contre toute attente, le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a opté pour le statu quo. Il a décidé de maintenir inchangé le taux directeur à 3%, à l’issue de sa réunion trimestrielle, hier à Rabat. Cette pause fait suite à trois hausses successives totalisant 150 points de base. Selon BAM, cette décision tient compte notamment d’un niveau d’inflation en ralentissement, mais demeurant toujours élevé. BAM table ainsi sur une inflation de 6,2% en moyenne cette année, contre 5,5% annoncés en mars dernier. Côté croissance, la Banque centrale indique qu’après le rebond de 8% en 2021 et la décélération à 1,3% en 2022, l’économie nationale devrait s’améliorer de 2,4% cette année puis de 3,3% en 2024. En mars 2023, l’Institut d’émission avait prévu une hausse du PIB de 2,6% cette année. Quant au crédit bancaire au secteur non financier, il progresserait de 3,7% en 2023 et de 4,4% l’année suivante, contre respectivement 4 et 4,6% pronostiqués lors de la première réunion du Conseil en mars 2023.

L’Economiste

  • Nouveau programme gouvernemental pour promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes. Baptisé «Anan Mou9awil», ce nouvel instrument d’appui à la création d’entreprise vise à accompagner 100.000 entrepreneurs et porteurs de projet. Un budget global de près de 670 millions de DH sera mobilisé pour la période 2023-2026. Le coup d’envoi de cette opération a été donné hier, mardi 20 juin, à Rabat, par le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Et c’est l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) qui sera le bras opérationnel du déploiement de ce programme. Elle sera dotée de moyens humains, logistiques et digitaux nécessaires pour accomplir sa mission.
  • C’est le compte à rebours avant la mise en service des 2 lignes de busway à Casablanca. Les bus, déjà réceptionnés, sont dès cette semaine en phase de “marche à blanc”. Autrement dit: les véhicules circulent sur les 2 lignes sans passagers. “Les véhicules circulent aujourd’hui dans les conditions réelles d’exploitation selon un planning préétabli”, explique une source auprès de Casa-Transport. Il s’agit d’une étape obligatoire avant le lancement officiel du service prévu en juillet prochain. Au total, ce sont 40 busway articulés Mercedes “Citaro L” à plancher bas intégral, longs de 21 mètres et dotés d’une capacité d’accueil de 168 personnes dont 58 places assises qui seront mises en service dans quelques semaines.
  • L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) Fès-Meknès affiche l’ambition de répondre aux besoins des opérateurs économiques de la région Fès-Meknès. Pour y parvenir, l’Office a adopté une stratégie d’accompagnement sectorielle visant à former une main-d’œuvre qualifiée. «Le taux d’insertion de nos lauréats a atteint près de 80%, toutes filières confondues. Ce qui atteste de la qualité de nos diplômés et suscite une grande satisfaction chez les professionnels», souligne Abdelhakim Hadafi, directeur régional Fès-Meknès de l’OFPPT. Poursuivant sur sa lancée, il souligne que l’Office se positionne en tant que pilier essentiel du développement industriel dans le cadre de la dynamique régionale. Pour conforter cette position, une première édition de la journée régionale de l’industrie a été tenue à Fès, la semaine dernière. Cette rencontre confirme la volonté de l’Office de s’ouvrir sur son environnement socioéconomique et répondre au mieux aux besoins des industriels en matière de ressources humaines qualifiées. Pour son directeur régional.

Libération

  • Le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri, a souligné la nécessité de poursuivre et d’approfondir le débat autour des monnaies numériques de banque centrale (MNBC), eu égard aux multiples défis y afférents. Intervenant lors d’une table ronde de haut niveau sur les MNBC, tenue lundi à Rabat, Jouahri a relevé que l’intérêt que suscite la problématique de la MNBC n’est que le reflet de la proactivité et de la capacité des institutions à s’adapter aux mutations et aux changements de paradigmes qui marquent leur environnement. Si au lendemain du lancement du Bitcoin, plusieurs régulateurs avaient adopté une attitude prudente, les banques centrales ont rapidement compris que le statu quo n’est plus une option si elles veulent préserver leur rôle central d’émetteur de la monnaie, a-t-il poursuivi, faisant savoir que l’ambition était aussi d’explorer les opportunités qu’offrent les innovations technologiques et de les mobiliser au service de leurs missions tout en appréhendant les risques dont elles sont porteuses.
  • Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Brésil ont atteint 641,65 millions de dollars au premier trimestre 2023, marquant un bond de 37,16% par rapport à la même période de l’année dernière. Les exportations marocaines vers le Brésil ont atteint 333,81 millions de dollars au cours du premier trimestre, soit une hausse de 49,31% par rapport aux trois premiers mois de 2022 (223,56 millions), a-t-on appris auprès du ministère brésilien du développement, industrie, commerce et services. Côté importations du Maroc, elles se sont chiffrées à 307,84 millions de dollars au premier trimestre, soit une augmentation de 26,03% par rapport à la période janvier-mars 2022 (244,26 millions).

Al Bayane

  • Tout en confirmant sa position de rejet catégorique et entier du projet de loi N° 15.23 instituant une commission provisoire de gestion des affaires du secteur de la presse et de l’édition, dans son ensemble, le groupe parlementaire du progrès et du socialisme à la Chambre des représentants a voté, lundi 19 juin en plénière, contre ce projet. Il a fait savoir aussi qu’il n’est concerné par aucun amendement à son égard, et qu’il votera contre ce projet dans son intégralité, de même qu’il votera contre chacun de ses articles. Dans une intervention, au nom de son groupe, la députée Khadija Arouhal a déclaré que ce dernier « exprime son rejet absolu » de ce projet de loi et le considère comme « un recul dangereux et sans précédent dans le domaine des médias ». « Ce texte incarne à juste titre un scandale, une régression catastrophique du processus démocratique et une ingérence flagrante du gouvernement dans les affaires d’un organisme professionnel indépendant, comme cela ne s’est jamais produit dans l’histoire indépendante du Maroc », a-t-elle ajouté.
  • Une convention de partenariat et de coopération portant sur la formation dans le domaine des droits de l’Homme et d’autre sujets d’intérêt commun a été signée, mardi, entre la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) Rabat-Agdal. Dans une allocution au nom de la DGSN, le contrôleur général Khalid Zougari, président de la section de formation de base à l’Institut Royal de police, a indiqué que ce partenariat, basé sur des liens solides, vise à promouvoir la coopération dans le domaine de la formation et l’échange d’expériences et d’expertises sur des questions d’intérêt commun.
  • Le Maroc doit occuper »le poste de premier plan’’ dans la politique européenne pour la Méditerranée, a affirmé l’ancien président du Conseil des ministres de la République italienne et ex-président de la Commission européenne, Romano Prodi. L’ancien Premier ministre italien a souligné que le Royaume « n’est pas seulement un pays de grande culture et de grande dimension, mais, également, un pays dont la marche vers la modernité est vertigineuse, que ce soit dans le domaine de la recherche scientifique ou économique ». C’est également un pays qui “se distingue par ses grands équilibres internes et de façon continue, contrairement à d’autres pays », a-t-il relevé, notant qu’“il est de notre intérêt d’avoir le Maroc encore plus proche de l’Europe”.

Al Massae

  • Le taux de conformité des eaux de baignade des plages marocaines aux normes de qualité microbiologique est resté stable depuis 2018 à 88,05%, a annoncé le ministère de la Transition énergétique et du développement durable dans son rapport sur les eaux de baignade pour 2023. Quelque 361 stations ont été déclarées de qualité microbiologique conforme aux exigences de la norme marocaine NM.03.7.199, précise le rapport 2023 sur « la surveillance de la qualité des eaux de baignade et du sable des plages du Royaume », dont les résultats ont été présentés lors d’une conférence de presse mardi à Rabat. Par ailleurs, 49 stations (soit 11,95%), déclarées non conformes pour la baignade au titre de l’année 2023, subissent l’influence des rejets d’eaux usées et/ou forte concentration de baigneurs, conjuguées à l’insuffisance des infrastructures d’hygiène et aussi aux changements climatiques, particulièrement en ce qui concerne les apports en eaux pluviales parfois polluées qui rejoignent directement les plages par le biais des cours d’eau, relève le rapport.

Al Alam

  • La ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a affirmé, lundi à Skhirat, que son département œuvre pour créer une agence nationale chargée des établissements de protection sociale pour les enfants en situation très difficile qui vise à exploiter les mécanismes sociaux et la nouvelle technologie pour protéger l’enfant et définir le parcours de sa prise en charge. S’exprimant lors de la session d’ouverture des Assises nationales sur « La protection des enfants en contact avec la loi : états des lieux et perspectives », Hayar a indiqué que le ministère travaille en partenariat avec l’Entraide Nationale (EN) pour la généralisation des centres d’accompagnement de protection de l’enfance (CAPE), en vue de coordonner le travail des commissions régionales pour la protection de l’enfance.

Bayane Al Yaoum

  • Vingt-trois nouveaux Consuls généraux ont été nommés dans plusieurs pays, soit 38% du nombre total des postes consulaires, suite à un appel à candidatures lancé dans le cadre de l’opération de mobilité au titre de l’année 2023 du personnel du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Cette mobilité a pris en considération la forte présence de la communauté marocaine dans certaines régions du monde, a indiqué le ministère dans un communiqué, notant, à cet effet, qu’il sera procédé à la réouverture des deux postes consulaires en Libye, à savoir Tripoli et Benghazi, ainsi que l’opérationnalisation de l’ouverture du Consulat général du Royaume du Maroc à Miami, afin d’alléger la pression sur le Consulat général du Royaume du Maroc à New York et le service consulaire à Washington.

Al Ittihad alichtiraki

  • Un total de 27 plages et trois ports de plaisance hisseront le label international Pavillon Bleu, attribué annuellement par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa. Disposant de 30 plages et marina avec le label Pavillon bleu, un écolabel international décerné par la Fédération pour l’éducation à l’environnement (FEE) et introduit au Royaume en 2002, le Maroc est le premier pays arabe à compter le plus de Pavillon bleu et le deuxième en Afrique, indique la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement dans un communiqué. Les 28 plages labellisées en 2022 Pavillon Bleu ont toutes renouvelé leur pavillon, à l’exception de la place de Moussafir à Dakhla, qui a finalement retiré sa demande en raison des travaux d’aménagement qui y seront menées pendant l’année sur les rives de la plage et la rendent temporairement difficilement accessible, note la même source.

Al Ahdat Al Maghribia

  • La Commission interministérielle de la déconcentration administrative, a adopté la mouture finale des représentations administratives communes et sectorielles aux niveaux régional et provincial, lors des travaux de la 14ème réunion tenue sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Les travaux cette 14ème réunion ont été consacrés à la poursuite et l’accélération de la mise en œuvre des dispositions du chantier de la déconcentration administrative que SM le Roi Mohammed VI entoure de sa Haute sollicitude, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement. La réunion a adopté la mouture finale des représentations administratives communes et sectorielles aux niveaux régional et provincial après en avoir débattu de la composition avec les secteurs concernés, précise la même source, ajoutant qu’il a également été convenu de créer des pôles administratifs régionaux et provinciaux devant constituer des unités administratives intégrées dotées de gestion déléguée et d’attributions claires, tel que stipulé par la charte nationale de déconcentration administrative.

Assahra Almaghribia

  • La Banque mondiale a approuvé un prêt de 450 millions de dollars pour soutenir le Maroc à mettre en œuvre sa « réforme de la santé ambitieuse » visant l’amélioration de l’accès à des soins de santé de qualité pour tous. « Le Maroc met actuellement en œuvre l’une des réformes du système de santé les plus ambitieuses et les plus complètes au monde, démontrant ainsi son engagement à développer le capital humain », a indiqué l’institution financière internationale dans un communiqué publié lundi. La réforme vise à améliorer les résultats sanitaires et la qualité des services de santé grâce à une meilleure réactivité à tous les niveaux du système, a ajouté la même source, notant que cet appui contribuera à rendre le système « plus inclusif ».
- Advertisment -