lundi 20 mai 2024

Coup d’État tenté par Pedro Castillo: L’ancienne Premier ministre du Pérou arrêtée

-

La police péruvienne a arrêté, mardi, l’ancienne Premier ministre Betssy Chávez à son domicile, dans la ville méridionale de Tacna, après que la Cour suprême a ordonné sa « capture immédiate » suite à un recours présenté par le Parquet exigeant 18 mois de détention préventive à son encontre.

Chávez a été placée en garde à vue à la prison de Tacna, une ville à la frontière avec le Chili, en attendant que les autorités déterminent si elle doit être emmenée à Lima pour être placée en détention, a déclaré le colonel de police Ramón Ramos aux journalistes.

Le chef de la police a ajouté que Chávez n’a pas résisté à son arrestation.

La chambre criminelle permanente de la Cour suprême a demandé lundi à la police judiciaire d’arrêter Chávez, après avoir déclaré recevable la requête du ministère public contre elle, pour sa participation présumée au coup d’État manqué du président Pedro Castillo (2021-2022).

Une heure après la publication de cette information, Chávez a lancé un live sur son compte TikTok dans lequel elle a déclaré qu’elle était « calme » dans sa maison en attendant la Police, ajoutant qu’elle n’avait pas encore été informée de la décision judiciaire.

Pour sa part, le parquet a déclaré que le recours était fondé et que le pouvoir judiciaire a ordonné une détention préventive de 18 mois contre Betssy Chávez, pour le crime présumé de rébellion et subsidiairement de complot.

Dans sa décision de ce mardi, la Chambre criminelle a refusé d’appliquer la même mesure aux anciens ministres Willy Huerta et Roberto Sánchez, également mis en examen pour leur participation présumée au putsch raté de Castillo.

Le 26 avril, le juge d’instruction Juan Carlos Checkley avait refusé d’imposer la détention préventive contre les trois anciens ministres, et les a condamnés de payer une caution de 100 000 soles (27 700 dollars) contre Chávez, de 80 000 soles contre Huerta, ancien ministre de l’Intérieur, et 50 000 soles contre Sánchez, ancien ministre du Commerce.

- Advertisment -