mercredi 22 mai 2024

Droits de l’Homme: convention de partenariat entre la DGSN et la FSJES Agdal

-

Une convention de partenariat et de coopération portant sur la formation dans le domaine des droits de l’Homme et d’autre sujets d’intérêt commun a été signée, mardi, entre la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) Rabat-Agdal.

Cette convention a été signée par le doyen de la FSJES Rabat-Agdal et président par intérim de l’université Mohammed V, Farid El Bacha, et le Direction de l’Institut Royal de police, Ahmed Zaâri, en marge de la séance d’ouverture d’une rencontre organisée par les deux parties sur la formation dans le domaine des droits de l’Homme.

Dans une allocution au nom de la DGSN, le contrôleur général Khalid Zougari, président de la section de formation de base à l’Institut Royal de police, a indiqué que ce partenariat, basé sur des liens solides, vise à promouvoir la coopération dans le domaine de la formation et l’échange d’expériences et d’expertises sur des questions d’intérêt commun.

L’organisation de cette rencontre marque l’entame de ce partenariat, a-t-il dit, mettant en avant la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI dans le domaine des droits de l’Homme.

La formation est un prélude à l’édification d’une société basée sur les valeurs et principes des droits de l’Homme, a-t-il poursuivi, relevant que cette convention contribuera à l’enrichissement et au renforcement des efforts déployés par les deux institutions en matière de renforcement des capacités dans les domaines d’intérêt commun.

Il a aussi affirmé que l’ouverture sur l’environnement institutionnel et académique est l’un des principaux axes du plan d’action de la DGSN dans le domaine de la promotion des droits de l’Homme, rappelant les conventions signées avec les établissements, universités et instituts dans ce domaine.

Pour sa part, M. El Bacha indiqué que cette convention traduit la conviction des deux parties quant à l’importance de s’ouvrir sur la société et l’environnement national et international.

Il a également souligné la détermination des deux parties à faire de cette convention, la première du genre, un catalyseur au service des questions des droits de l’Homme, faisant observer que la DGSN a franchi des pas importants dans ce domaine.

La convention reflète aussi le cheminement résolu de la DGSN au service de la patrie et de son développement, qui passe immanquablement par la protection des droits de l’Homme, de même qu’elle traduit l’apport de l’université marocaine à l’appui et à la préservation des valeurs universelles.

- Advertisment -