mercredi 22 mai 2024

L’approche du Maroc en Afrique a donné des résultats concrets

-

L’approche du Maroc en Afrique a donné des résultats concrets non seulement sur le Royaume mais également sur les pays de l’Afrique subsaharienne, a relevé, mardi à Rabat, le vice-président régional de la Société financière internationale (IFC) pour l’Afrique, Sergio Pimenta.

« Cette approche a créé de nouvelles opportunités pour le continent et une nouvelle synergie entre les pays africains, ce qui a contribué au développement de l’Afrique », a indiqué M. Pimenta, lors d’une rencontre avec la presse sur les objectifs et préparatifs des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds Monétaire International que le Maroc accueillera en octobre 2023 à Marrakech.

Et de noter que la mise en place de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) va contribuer à multiplier les opportunités de synergie entre les pays africains.

Le responsable a, par ailleurs, réaffirmé le soutien de son institution au Nouveau modèle de développement du Maroc, dans le cadre de partenariats public-privés (PPP), citant à ce titre, l’accord signé, lundi, entre le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable et l’IFC pour mettre à jour la feuille de route nationale du gaz naturel.

« La stratégie d’IFC au Maroc met l’accent sur quatre axes clés en vue de promouvoir une croissance économique inclusive et durable, à savoir le soutien aux réformes du secteur privé, une croissance durable et inclusive, le développement régional, et le soutien à l’expansion des entreprises marocaines en Afrique », a-t-il précisé.

Et de noter que l’IFC apporte son soutien aux entreprises marocaines opérant dans différents secteurs, notamment les énergies renouvelables, les infrastructures, les télécommunications et le dessalement de l’eau.

En marge de la visite de M. Pimenta au Maroc, un accord de partenariat a été signé entre le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement et l’IFC, en vue d’identifier et de financer des projets d’infrastructures durables dans le Royaume.

Membre du Groupe de la Banque mondiale, l’IFC est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les pays émergents. Elle mène des opérations dans plus d’une centaine de pays, consacrant son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les pays en développement.

- Advertisment -