dimanche 23 juin 2024

Tunisie : Arrestation de Rached Ghannouchi, chef du mouvement « Ennahda »

-

Le chef du parti islamiste tunisien « Ennahdha », Rached Ghannouchi, a été arrêté, lundi soir à son domicile, dans le cadre d’une affaire relative à « des déclarations incitatives », selon le ministère tunisien de l’Interieur.
« Une brigade sécuritaire a effectué une perquisition du domicile de chef d’Ennahda et a saisi tout ce qui pourrait concerner l’enquête », précise une source, citée par l’agence de presse tunisienne « TAP ».
Arrêté à l’ordre du ministère public, relevant du Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, Ghannouchi restera à la disposition de l’enquête dans une affaire relative à des déclarations incitatives, poursuit-elle.
Dans un communiqué, le mouvement Ennahdha a annoncé qu’une brigade sécuritaire a effectué, ce lundi, une descente au domicile du président du mouvement, Rached Ghannouchi, qui a été conduit par la suite vers « une destination inconnue ».
Le mouvement a condamné l’arrestation de son dirigeant, réclamant sa libération immédiate et la cessation des poursuites contre les militants politiques et les opposants.

M. Ghannouchi, qui dirigeait le Parlement dissous par le président Saied, avait déjà été entendu à maintes reprises par les autorités judiciaires, pour plusieurs affaires dont celle de l’envoi de jihadistes en Syrie et en Irak.
La Tunisie a connu, dernièrement, une série d’arrestations d’hommes politiques, de figures de l’opposition, d’activistes de la société civile, de responsables de médias et de syndicalistes, suscitant une vague d’indignation de plusieurs ONG de défense des droits de l’Homme.

- Advertisment -