jeudi 20 juin 2024

Syrie : 41 morts dans deux attaques attribuées à Daesh

-

Des ramasseurs de truffes des sables et des bergers ont été ciblés. Au moins 41 personnes, dont 24 civils, ont été tuées ce dimanche en Syrie dans deux attaques attribuées à Daesh. Le groupe djihadiste a « tué 36 personnes dimanche pendant qu’elles ramassaient des truffes du désert dans l’est d’Hama (centre) », a indiqué le directeur l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, précisant que 17 d’entre elles étaient des combattants prorégime.

L’agence officielle Sana a fait état de son côté de 26 morts. Et dans le désert de l’est du pays, des hommes suspectés d’appartenir à l’organisation ultraradicale et juchés sur des motos ont ouvert le feu et tué cinq bergers dans la province de Deir Ezzor, avant de s’emparer du bétail, a ajouté l’ONG qui dispose d’un vaste réseau de

sources en Syrie. L’agence Sana a fourni un bilan de 5 morts aussi, précisant que les djihadistes ont ouvert le feu sur le bétail, tuant 250 ovins.

Des cellules éparpillées dans le désert

Deux autres bergers ont été enlevés, selon l’OSDH. Dans la même province, les corps décomposés de deux civils ont été retrouvés. Selon l’OSDH, ils avaient été tués quelques jours plus tôt par des membres de Daesh, pendant qu’ils ramassaient, eux aussi, des truffes des sables. Plus de 240 personnes, pour la plupart des civils, ont été tuées depuis début février en ramassant des truffes des sables revendues à prix d’or, lors d’attaques de combattants de Daesh dans le désert ou dans des explosions de mines, selon un décompte de l’OSDH

Le groupe djihadiste qui a contrôlé de vastes territoires à partir de 2014 en Syrie, a été défait territorialement en mars 2019 dans ce pays par une coalition internationale antidjihadiste dirigée par les Etats-Unis et les Kurdes. Depuis le début d’année, des cellules de Daesh éparpillées dans le désert y ont cependant multiplié les attaques meurtrières.

- Advertisment -