samedi 22 juin 2024

AutoGPT, la suite logique de ChatGPT

-

C’est un nouvel outil d’intelligence artificielle qui fait le buzz sur Twitter. Son inventeur, sous le pseudo « Significant Gravitas » a déposé une démo sur la toile fin mars. Et depuis, le #AutoGPT est devenu l’un des plus tendances du moment. Son originalité ? AutoGPT utilise la technologie du robot conversationnel pour résoudre seul des problèmes complexes. Pas une révolution à première vue, mais une évolution originale de ChatGPT.

Une simple question, un résultat complexe

Comme ça marche ? Donnez-lui une mission : imaginer une nouvelle start-up, par exemple. Listez 5 objectifs, et c’est parti. AutoGPT va travailler seul, étape par étape, sans intervention humaine.

« Son originalité, c’est d’interroger à votre place ChatGPT », explique Yves Deville, professeur à l’UCLouvain, expert en intelligence artificielle.

« Il va scénariser un ensemble de questions à poser à ChatGPT, il va interroger Internet, et ensuite il va assembler et structurer les réponses pour résoudre un problème complexe. C’est donc un outil parmi d’autres qui propose une couche supplémentaire au-dessus de ChatGPT. Ce n’est pas qu’une ‘simple’ conversation avec un robot. »

De multiples applications possibles

AutoGPT utilise donc ChatGPT comme un « sous-traitant ». Mais notre expert tient à nuancer.

« La vraie révolution technologique, c’est le GPT, l’outil générateur de langage. ChatGPT invente une suite logique de mots. AutoGPT ne fait qu’assembler ses réponses », tempère Yves Deville.

N’empêche. Les applications de ce nouvel outil sont multiples : « Elles pourraient se retrouver à l’avenir sur nos smartphones, comme une application de recettes de cuisine, une application pour partir en vacances, pour créer son entreprise ou pour gérer un portefeuille de cryptomonnaies. »

Sans intervention humaine, vraiment ?

AutoGPT a aussi ses limites. Comme tout générateur automatique de langage, l’outil peut se tromper.

« Il n’y a aucun gage de vérité » nous explique Hugues Bersini, professeur d’informatique à l’ULB. « Ce sont les retours d’utilisateurs qui permettent à l’intelligence artificielle de s’améliorer. » L’originalité d’AutoGPT, c’est que l’application serait capable de s’auto-évaluer, de juger de la pertinence de ses résultats étape après étape.

Mais son concepteur a lui-même modéré l’enthousiasme sur son site en recommandant à l’utilisateur de surveiller l’avancement de la tâche. Sans intervention humaine, AutoGPT peut aussi tourner en rond pendant des heures, sans aboutir à un résultat… ou à un résultat non désiré.

- Advertisment -