vendredi 14 juin 2024

Comment expliquer cette symbiose étrange entre un député «communiste» et une meute de généraux sanguinaires et notoirement corrompus

-

Dans une lettre ouverte au député français Jean-Paul Lecoq, élu GDR de Seine-Maritime dont on connait la haine qu’il voue au Maroc pour être à la solde de l’Algérie et du polisario, M. Abdelkader El Brihi, de manière franche et directe, met à nu les contre-vérités contenues dans l’intervention de ce député, le 7 octobre dernier en tant que pétitionnaire devant la Quatrième commission de l’Assemblée générale de l’ONU sur la question du Sahara marocain.

Voici la quatrième et dernière partie de cette lettre divisée en quatre parties:

Lettre ouverte à

Jean-Paul Lecoq

député GDR de la 8ème circonscription de Seine-Maritime

Assemblée nationale

Paris – France

Comment expliquer cette symbiose étrange entre un député « communiste » et une meute de généraux sanguinaires et notoirement corrompus

 (quatrième et dernière partie 4/4)

M. le député ;

La vérité est que votre pays a fait et continue de faire beaucoup de dégâts en Afrique, notamment au dépens de mon pays. Pour affaiblir ce Royaume ancestral et apparemment gênant, la France l’a amputé de plus d’un millions de Km carrés, où vos services de renseignement ont créé une nouvelle entité, en plus des territoires rattachés à l’Algérie. Ces manœuvres sordides ont coûté au Maroc près des deux tiers des territoires sous sa souveraineté quand vos troupes coloniales sont arrivées en 1912. Le jeu lui a tellement plu que la France s’acharne encore et toujours pour tenter d’amputer le « Sahara marocain » de mon pays afin de le rattacher (encore) à sa chasse-gardée : l’Algérie.

C’est la vérité et vous ne le savez que trop bien. Si vous l’ignorez sincèrement, c’est que vous êtes atteint de cécité. C’est cette vérité qui empêche votre pays de déclassifier des milliers d’archives qu’il a volés, documents qui prouvent la marocanité incontestable de nos territoires spoliés à l’est et au sud.

C’est votre pays qui a tout chamboulé dans cette région du monde, stable et prospère des siècles durant. En cyniques professionnels, vos antécesseurs ont disséqué nos frontières au bistouri. Ils ont amputé tous les pays maghrébins et sahéliens d’une partie, plus ou moins grande, de leurs territoires pour les rattacher à votre arrière-cour (l’Algérie), parce qu’ils croyaient dur comme fer que cette entité, que vous avez créez de toutes pièces, allait rester éternellement française. Pour cela, vous teniez à lui rattacher les zones les plus riches des pays voisins. Le Maroc a payé très cher ce cynisme… plus que tous les autres pays de la région. Si les autres pays concernés se taisent jusqu’à présent, le Maroc n’a pas l’intention d’abandonner  un pouce de ses territoires spoliés. Les parties concernées sont averties. Si, entretenant le conflit du Sahara occidental, l’Algérie croit que le Maroc va abandonner son Sahara oriental, elle se trompe lourdement.

Près d’un demi-siècle après le départ de vos troupes coloniales, on découvre qu’on s’est trompé sur toute la ligne. On croyait, comme des idiots, que l’Algérie que nous avons aidé à s’émanciper, s’était réellement libérée. Mais on découvre chaque jour, à nos dépends, que cette entité constitue encore et toujours votre chasse gardée, et ce grâce à la fidélité infaillible des généraux impotents que vos services ont installé à sa tête.

 Comme vous pouvez le constater aisément, il y a là suffisamment de crimes graves pour traduire votre pays devant les tribunaux internationaux afin de répondre de toutes les atrocités qu’il a commises à l’égard de mon pays. Tant de territoires amputés, en plus des pièges frontaliers qu’il nous a légués avant son départ pour laisser les pays de la région en proie à des tensions sans fin. Aujourd’hui, votre pays est encore assez fort pour échapper au châtiment, mais un jour viendra où vos descendants seront contraints de payer cher pour tous ces crimes.

M. le député ;

Vous avez choisi le camp de la junte militaire qui sévit en Algérie, opprimant son peuple et pillant ses richesses. Du coup, vous vous retrouvez dans le camps de l’une des dictatures les plus ignobles du monde, devenue au fil du temps une risée planétaire.

Qu’est-ce qui peut bien unir des dictateurs corrompus avec un « militant » communiste, qui n’arrête pas de donner des leçons sur la justice, la probité, la rectitude… qualités que tout homme politique honnête doit cumuler en principe, et en principe seulement ?

Comment pouvez-vous assumer cette contradiction flagrante en vous associant avec une junte qui défend, à coup de milliards de dollars de l’argent de son peuple, le « droit à l’autodétermination » d’un peuple qui n’existe que dans son imagination et refuser ce même droit à un vrai peuple (le peuple kabyle) ? Comment une junte qui opprime son propre peuple et pille les richesses de son pays peut-elle défendre les causes « justes » d’autres « peuples » ?

Comment pouvez-vous accepter cette disconvenance scandaleuse ? Comment expliquer cette symbiose, pour le moins étrange, entre un député communiste et une meute de généraux sanguinaires et notoirement corrompus, dont certains sont impliqués jusqu’au cou dans les massacres de la décennie noire en Algérie ? Cette question est d’autant plus légitime que ladite junte a choisi la corruption, la mystification le mensonge et la répression comme modèle suprême pour maintenir sa main mise sur le pouvoir dans ce pays ? Vous ne trouvez pas ça paradoxal et révoltant ? Comment pouvez-vous cohabiter avec ces criminels et avoir la conscience tranquille ?

Vous pouvz toujours vous justifier en prétendant que votre action se limite à défendre « les droits d’un peuple colonisé » !!! Mais, ce justificatif est pire que de reconnaître la vérité. Car vous savez très bien que c’est de la poudre aux yeux. Le « peuple sahraoui » est une création des généraux algériens pour émietter le Maroc avec l’espoir d’avoir une fenêtre sur l’Atlantique.

M. le député ;

Quelques jours seulement après la visite de Macron en Algérie et l’embrassade quasi-amoureuse entre les deux chefs d’Etat, vous avez veillé personnellement à introduire la piètre comédienne soltana khaya au sein de l’assemblée nationale française. Ne trouvez-vous pas cette « coïncidence » un peu étrange ?

En introduisant cette esbroufeuse dans les arcanes du parlement français, vous avez franchi un nouveau cran dans le processus de mépris que vous avez de la peine à dissimuler à l’égard de mon pays. Ce n’est pas grave. On n’en a cure de ces sentiments haineux qu’on n’a que trop enduré.

Je me refuse de croire que votre esprit soit aussi obtus pour comprendre que soltana est une menteuse avérée. Une personne excentrique. A son image, ses mensonges ne sont plus à prouver tellement ils sont flagrants et débiles… tellement ils se répètent dans les moindres détails de sa vie quotidienne. Difficile de croire que des personnes puissent atteindre un tel degré de débilité et d’idiotie. Ses exploits mensongers ont fait le tour du monde.

Son mensonge le plus grossier reste, sans nul doute, celui qui a coûté à la chaine de la télévision espagnole « Antena 3 » sa réputation déjà altérée par la haine du Maroc. Le tribunal de première instance de Bruxelles a condamné ladite chaine à verser 215 milles euros d’amende en guise de réparation « aux préjudices moral et matériel causés à une famille marocaine, suite à la publication frauduleuse de photos» la concernant. « Antena 3 » a tout simplement payé les frais de sa complicité stupide dans les turpitudes de cette mauvaise comédienne. Lors de son journal télévisé du 12 novembre 2010, soltana a été « l’invitée phare » (sic) du journal télévisé de cette chaine pour présenter « son témoignage » sur les incidents de Gdeim Yzik, qui ont eu lieu dans les environs de la ville de Laâyoune quelques jours auparavant.

En menteuse qualifiée et en larmes de crocodile, elle a exhibé, avec une autre comédienne polisarienne sur les écrans de ladite chaîne, une photo de 4 membres d’une famille sauvagement tués et mutilés par un déséquilibré mental à Casablanca en janvier 2010. Apogée de la stupidité, elle a présenté les cadavres sur ladite photo comme étant ceux d’une « famille sahraouie massacrée par les forces de l’ordre marocaines » !!! lors des incidents qu’a connu la localité de Gdeim Izik. Or, cette photo avait bénéficié, quelques semaines auparavant, d’une large couverture médiatique de la presse marocaine et figurait encore sur la Une de certains sites.

A la même occasion, « Antena 3 » est tombée dans un nouveau guets apens tendu par cette même soltana, en présentant une autre photo montrant des enfants palestiniens blessés (quelques semaines auparavant) dans des attaques sionistes sur la ville de Gaza, comme étant des enfants sahraouis gravement blessés lors des événements de ce même Gdeim Izik. Cette escroquerie médiatique a été, aussitôt, dénoncée par les autorités palestiniennes concernées.

Dans les couloirs d’ « Antena 3 » juste après avoir quitté le plateau, soltana a été filmée en train de rire avec sa complice, contentes toutes les deux d’avoir entourloupé les téléspectateurs, et avec eux, l’opinion publique avec un … mensonge grotesque.

Ce fut un scandale à l’échelle international aussi retentissant que celui causé par l’entrée en Espagne, en 2021, du chef du polisario sous un faux nom et avec un passeport falsifié, avec la complicité des plus hauts responsables politiques algériens et espagnols. Combien cette entente mafieuse a-t-elle coûté à la caisse de l’Etat algérien ? Question stupide, car rien n’est assez cher aux yeux des généraux algériens quand il s’agit de venir au secours de leurs marionnettes séparatistes.

Décidemment, le mensonge et la falsification constituent l’essence même de toute action menée en faveur des séparatiste du polisario. Leurs marionnettes dociles ont ça dans le sang. Normal, la prétendue « cause sahraouie » est elle-même basée sur la mystification, la falsification, la tricherie, la tromperie, le chantage, le marchandage et surtout … le mensonge. Conclusion : pour réussir les rôles qui leur ont été confiés, les acteurs de cette tartufferie doivent être des menteurs avérés. Et plus ils prouvent sur le terrain leur capacité de mentir, plus ils gagnent de galons et d’avantages auprès des généraux qui sont prêts à dépenser sans compter.

Pour une fois, l’ignoble ministre nazi de propagande, avait raison en répétant à qui voulait l’entendre : «Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ». Les généraux algériens et leurs adeptes ont bien assimilé cette technique.

Se présentant comme une simple « militante pacifique des droits de l’homme », tout en s’affichant sur les réseaux sociaux avec une tenue militaire et une kalachnikov sur les épaules (photo prise dans les camps d’entrainement des milices armées quelque part en Algérie), cette comédienne n’arrête, pourtant pas, pas d’appeler à commettre des attentats terroristes au Maroc.

La mystificatrice soltana khaya, « militante pacifiste à l’AK-47 » !!!

De même, elle ne peut pas ne pas jouer sur la fibre sensible de l’opinion occidentale, notamment les féministes et les homos, en se présentant comme une «femme paisible » (sic) victime de « viol et d’agression sexuelle » de la part des forces de l’ordre marocaines. Pour être branché, il faut impliquer la « société homosexuelle (LGBTQ), en tant que « peuple transnational » dans le débat. C’est une mode qui ne peut échapper à cette menteuse.

Sur la base de ce tas de mensonges avérés (que vous pouvez vérifier), comment pouvez-vous croire encore un seul mot de ce que cette « caméléon » peut bien vous raconter, à moins que la vérité constitue le dernier de vos soucis ?

En vous affichant aux côtés de cette farceuse, en lui servant de tremplin pour accéder au siège de l’Assemblée nationale et en acceptant de faire votre show devant la Quatrième commission de l’ONU, vous prenez automatiquement la place qui vous revient de fait : un petit bouton sur la télécommande de certaines parties foncièrement hostiles aux intérêts supérieurs du Maroc.

N’est-ce pas le célèbre écrivain japonais du début du 20ème siècle, Osamu Dazai, qui disait que « les gens prennent toujours un air sérieux quand ils disent des mensonges ».

M. le député ;

En vous attaquant frontalement, de manière aussi bien injuste qu’injustifiée, aux intérêts supérieurs de mon pays, vous vous mettez automatiquement dans une situation pas enviable. Ah ! si au moins le camp (des généraux) que vous défendez était fréquentable !!! Consciemment ou inconsciemment, vous participez directement à l’exécution du nouveau plan de la junte militaire algérienne, qui tente de trouver une remplaçante à l’autre mercenaire, « aminatou haidar », qui a rapidement atteint sa date de péremption à cause de sa voracité et sa volonté d’exclure de ce jeu fructueux tout concurrent potentiel. Son jeu a été dévoilé par la société sahraouie et au sein même de son entourage qui a fini par la rejeter.

Les adversaires du Maroc (particulièrement la France), tentent donc de la remplacer par une menteuse agrégée, en l’occurrence soltana khaya. Pour lui assurer un départ réussi, rien de mieux que de faire appel à un député communiste pour la recevoir, avec son … chiffon  dans le siège de l’assemblée nationale française (symbole de tant de sacrifices) !!!.

La grande perdante dans ce revirement n’est autre que «aminatou haidar», qui a perdu les gros avantages qu’elle percevait des services de renseignement algériens. Comme vous devez en être informé par vos amis algériens, elle passait son temps à sillonner le monde en avion première classe et s’installait dans les meilleurs hôtels de la planète. Les généraux algériens se chargent des frais. Il suffit de jouer le jeu et de s’acharner contre le Maroc pour bénéficier de tant d’avantages. Ils savent bien que la voix d’une femme passe mieux en occident.

Aujourd’hui, elle a été détrônée par cette menteuse, qui vient d’inaugurer son mandat (pour je ne sais combien de temps). Pour la distinguer un peu plus, les généraux algériens ont mis à sa disposition l’avion officiel de la présidence algérienne. C’est dire l’importance du rôle confié à cette manipulatrice.

Remarquez le prix que les généraux algériens sont prêts à payer pour accompagner une de leurs serveuses. Normal que des avantages si alléchants pour une mission si simple fassent rêver tous les débiles et les traîtres de tout bord. L’avion présidentiel au service d’une menteuse !!! Incroyable !!!

Pauvre citoyen algérien, condamné à se lever à 4h du matin pour faire la queue avec l’espoir de revenir (des heures plus tard) à la maison avec un demi litre de lait pour ses enfants (enfin, un mélange suspect de 90% d’eau et 10% de poudre de blanche), au moment où les richesses de son pays sont dilapidées par des généraux déficients.

Vous avez exhibé le chiffon des séparatistes dans les couloirs de votre parlement. Et après !!! Je vous défie de l’arborer auprès du votre sur les devantures de ce même parlement… Et si cela vous parait insuffisant, affichez le sur le toit de l’Elysée et sur le sommet de la tour Eiffel.

Malheureusement pour vous, ce que vous avez fait n’est pas suffisamment flagrant pour nous impressionner. La prochaine fois, faites appels au chef de cette menteuse, Brahim Ghali. Il a plus de galons que vous deux réunis : il est traitre, menteur, renégat, tortionnaire et violeur. Pour donner à cette provocation plus de tonus, faites le accompagner par les 2 clowns d’Alger : Chengriha et tebboune.

Dans ce marécage nauséabond de magouilles et de stratagèmes, l’essentiel en fin de compte, c’est quoi ? C’est la réalité sur le terrain que nos valeureux soldats maîtrisent parfaitement. Au-delà, les imposteurs peuvent toujours continuer leurs pleurnicheries là où ça rapporte le plus.

M. le député ;

Il est de notoriété publique que les pétitionnaires qui plaident, devant la Quatrième Commission des Nations unies en faveur de la thèse séparatiste sont recrutés et encadrés par les services de renseignement algériens, qui se chargent de payer les frais de leur déplacement jusqu’à New York par avion business class, leur séjour dans l’un des hôtels les plus luxueux de Manhattan (une semaine en moyenne), en plus d’une enveloppe importante (environ 5 milles dollars) comme argent de poche. A force de recevoir régulièrement des enveloppes bien garnies, certains parmi ces pétitionnaires sont devenus de vrais fonctionnaires de ces mêmes services, puisqu’on les retrouve au cours de toute l’année, en train d’animer, ou du moins, participer à des réunions ou des manifestations anti-marocaines organisées par les représentations algériennes un peu partout dans le monde. C’est aussi le cas des membres d’un réseau de pions dans les provinces du sud du Maroc, qui ne travaillent pas et ne disposent d’aucun revenu officiel, et pourtant, ils mènent une vie confortable… grâce à l’argent du peuple algérien qui se déverse généreusement dans leurs poches, via des agents algériens installés dans les îles Canaries.

Mais, rien que pour avoir le cœur net, je vous défie de justifier, à vos électeurs et avec des preuves réelles, que vous ne faites pas partie de ces énergumènes, et ce en publiant des documents qui prouvent que C’EST BIEN VOUS qui avez payé les frais de votre déplacement Paris/New York aller-retour et votre séjours à Manhattan ? Je vous défie, également, de publier la liste des noms des représentants « de nombreuses délégations diplomatiques aux Nations Unies » que vous prétendez avoir rencontrés à New York ?

M. le député ;

Pourquoi vous persistez à vous attaquer frontalement à mon pays ? Par ignorance programmée ? Par mépris gratuit à l’égard du peuple marocain et de sa cause nationale sacrée ? Par une volonté annoncée de vouloir à tout prix briser l’intégrité territoriale du Maroc ? Par ce cynisme ignoble à la française de vouloir maintenir ce caillou dans la botte du Maroc pour l’empêcher d’avancer ? Par la volonté de la France profonde d’attiser ce conflit dans le but de faire perdurer cette tension stupide entre deux pays frères afin de jouer sur les deux cordes ?

S’il vous plait… Ne touchez plus à mon pays. (Passez-moi le terme) « foutez-nous » la paix. Laissez-nous tranquille. Arrêtez de vous immiscer, comme de l’acide, dans les affaires des autres. Laissez-nous régler nos problèmes nous-mêmes. On y parviendra plus vite et plus facilement … SANS VOUS.

Ne venez pas nous faire votre show sur les droits et les devoirs des autres, car, vous êtes vraiment très, très mal placé pour le faire. Ayant perdu le moindre sens des valeurs humanistes jadis en vogue, vous cherchez aujourd’hui à trainer les autres, avec vous, dans les fins fonds de l’inceste, la dépravation et la déchéance.

Vous n’avez rien de bon à offrir aux autres. Aux Africains particulièrement, vous n’apportez que les malheurs et les tragédies. Vous cherchez à les enfoncer pour sauvegarder vos intérêts.

Vous ne partagez jamais les bonnes choses avec les autres. Vous les gardez jalousement pour vous, en les protégeant par des visas, des barrières, des dunes de fils barbelés, des frontières hermétiquement fermées renforcées par des colonnes interminables de forces de l’ordre… Vous n’exportez aux autres que les mauvaises choses, la mort, les chimères, la déliquescence, la bestialité, la débauche, les dépravations, les « valeurs » vicieuses, …

Tenez, la dernière coupe du monde au Qatar nous donne un exemple édifiant sur le genre de valeurs que vous voulez exporter, plutôt imposer, aux autres. Voyant que les campagnes massives de dénigrement contre ce pays, sous couvert des droits des travailleurs, ont fait pschitt, vos amis européens, et personne d’autre que les européens, ont décidé, au plus haut niveau, de tout faire pour saboter cette édition organisée pour la première fois dans un pays arabe et… musulman. On a même appelé au boycott de cette édition.

Ayant acquis la certitude que ce « petit poucet » des pays du Golfe était capable de relever le défi et allait marquer la plus grande réussite de toute l’histoire de la coupe du monde, vos chers européens ont opté pour une nouvelle procédure de perversion : imposer aux joueurs de leurs équipes de porter les couleur des homos (personnellement je n’ai rien contre eux), non par solidarité avec ces derniers, mais simplement pour empoisonner l’atmosphère lors de cette grande manifestation et pousser le Qatar à commettre un faux pas.

Menée uniquement par les européens avec la participation effective sur le terrain de certains de leurs ministres, cette campagne aussi lâche que honteuse s’est finalement retournée contre ses initiateurs. L’équipe allemande, qui voulait jouer au « Grendizer » dans cette salle affaire, s’est finalement couverte de ridicule par le monde entier et, surtout, par les propres médias de ce son pays. D’ailleurs, elle a été éjectée hors de cette compétition planétaire dès le premier tour, sans que personne n’ait éprouvé le moindre regret pour son départ.

 Cette campagne perverse ne s’est pas limitée au pays organisateur, le Qatar. Elle s’est étendue pour englober la seule équipe arabe et musulmane qui a réussi, pour la première fois de l’histoire du foot, à aller jusqu’à la demi-finale de cette coupe du monde. Sans la tricherie et la partialité de certains arbitres, elle aurait pu aller en finale. Le Maroc a été délibérément visé par certains « journalistes » européens minables.

Ainsi, un loser de la chaîne de télévision allemande, « Welt », a assimilé des joueurs marocains à des terroristes de « daech ». Leur crime : avoir levé leur index vers le ciel pour célébrer leur victoire. Pourtant, ce geste est répété dans presque tous les matchs par les plus grandes vedettes du foot dans tous les stades du monde… sans être attaqués.

Un autre journal allemand, «Die tageszeitung» a accusé les joueurs de l’équipe du Maroc d’antisémites. Leur crime : avoir brandi le drapeau palestinien sur le terrain.

Mais celui qui a franchement balayé la moindre trace de l’éthique reste, sans nul doute, ce pouilleux présentateur de la télévision danoise, « TV2 », un certain Christian Hogh Andersen, qui a eu le toupet de comparer les éléments de l’équipe nationale marocaine aux singes. Leur crime : avoir partagé leur joie après chaque victoire avec leurs mamans, toujours présentes dans les tribunes. Des mamans constamment vénérées, adulées, aimées, honorées par ces jours.

La télévision danoise assimile les joueurs de l’équipe marocaine de foot à des primates !!!

C’est vrai que ces énergumènes se sont excusés par la suite. Mais le mal était déjà fait. En tout cas, il ont officiellement exprimé le fond de leur pensée : des racistes et des rancuniers haineux qui avaient pour but de nuire à ces joueurs talentueux, qui ont gagné l’admiration et le respect de tous les fans du foot à travers le monde. Et tant pis s’il y a des imbéciles qui cherchent à envenimer la fête et nuire à la réputation et à la carrière de ces jeunes.

A travers cette vague d’attaques, ces racistes ont, surtout, voulu porter atteinte à l’éthique, la décence, la pudeur et la bienséance portées et exprimées publiquement par ces jeunes, ainsi qu’à leurs valeurs personnelles et familiales. Des images mémorables qui ont touché le public à travers le monde… sauf en Europe, continent, désormais, de tous les dérapages et toutes les dérives !!!

Normal que des attaques pareilles proviennent de personnes déracinées, qui ont perdu tout repère humain, sentimental, religieux, familial… Qui ont nié leurs enfants, coupé toute relation avec leurs proches et abandonné leurs parents pour les laisser mourir SEULS dans les couloirs ténébreux et glaciaux des EHPAD. De véritables mouroirs.

Mais ce qui m’a le plus marqué personnellement, c’est que pendant longtemps j’ai cru que certains démoniaques sur notre planète étaient plus évolués que les singes. Les attaques gratuites et stupides qui ont visé les joueurs marocains nous obligent, aujourd’hui, à remettre en cause cette conviction. Au moins, les singes ne font de mal à personne.

Voilà le genre de valeurs que vous êtes réduits à exporter : vice, perversion, libertinage, dépravation, débauche, athéisme, racisme, haine, négation d’autrui… Constatant qu’il n’y a point de preneur, vous vous êtes décidés à les imposer !!! Mais le Qatar a montré qu’il n’était pas aussi « petit » que certains le pensaient.

Les « droits » de l’homme tels qu’ils sont imaginés et interprétés par les européens obsédés par leur égo suprémaciste et vorace, on n’en veut pas. Gardez-les pour vous. Nos ancêtres vivaient beaucoup mieux avant l’arrivée de vos slogans. On tient absolument à garder jalousement les valeurs qu’ils nous ont léguées et dont on est fiers.

Les valeurs et les droits que voulez imposer aux autres ont commencé par des textes précis, dont la déclaration universelle des droits de l’homme, puis vous vous êtes mis à les élargir, à les étirer, à les gonfler, à les étendre, à leur donner des dimensions extravagantes sans fin, au point d’englober toutes les perversions et les dépravations, aux dépens des vraies valeurs de solidarité, de partage, de dignité…

Ce qui était une source de honte hier est subitement devenu, pour vous, un signe de modernité !!! On a l’impression que ça ne s’arrêtera jamais.

Aujourd’hui, c’est plutôt vous qui devez écouter les autres et vous prémunir de leurs valeurs (les vraies). Vous avez intérêt à le faire. Réfléchissez-y bien.

M. le député ;

Faites plutôt attention à votre président qui est en train d’enfoncer la France et la ridiculiser sur la plan international. Il a détruit le front interne, appauvri de larges couches de la population française, contribué à la montée fulgurante de l’extrême droite et des partis fascistes. Il veut jouer le rôle de dirigeant d’une grande puissance. Comme vous, il ne veut pas comprendre que la France n’est pas une grande puissance. Elle est, au mieux, un pays développé grâce au pillage et dont la force est basée sur le malheur, la souffrance et la privation des autres.

Le matraquage excessif, hier des gilets jaunes et aujourd’hui des manifestants qui protestent contre la nouvelle loi sur la retraite, que Macron a « choisi » d’imposer en ayant recours à l’article 49.3, est une honte. Les images de ces matraquages qui circulent sur la toile nous rappellent les pratiques répressives des années 70 au sein des dictatures d’Amérique Latine. Comment peut-il, dès lors, donner aux autres des leçons de moral sur la liberté d’expression, de manifestation… ? Comment les députés de son parti osent-ils pousser le parlement européen à voter une résolution condamnant le Maroc pour le non-respect de je ne sais quels droits ?

Aussi bien avec la Russie qu’avec les Etats unis, la France de Macron a été ridiculisée, voir humiliée. Au niveau du continent africain, des pays, jadis soumis au diktat et exécutaient les ordres au quart de tour, n’ont pas hésité à prendre leur courage par deux mains pour expulser, sans ménagement, les troupes et, parfois même des diplomates gaulois, hors de leurs pays. Lors de sa dernière tournée africaine (mars 2023), les dirigeants politiques, au même titre que les citoyens ordinaires de ce continent, ont clairement signifié à Macron que les responsables français ne sont plus les bienvenus sur ce continent et qu’ils ont intérêt à rentrer chez eux tant qu’il est encore temps, pour eux, de le faire de manière courtoise. Le chef d’Etat français marque là l’un des fiascos les plus retentissant de la diplomatie française. C’est la fin des haricots.

Pour tenter de se rattraper, Macron est en train de préparer (avec l’aide des généraux algériens) quelque chose de louche contre les pays africains qui l’ont rejeté. Le rapprochement sans précédent d’Alger avec Paris et l’invitation du général Chengriha à Paris, ainsi que l’accueil plus que chaleureux qui lui a été réservé, n’ont pas manqué de susciter la grande méfiance des autorités de certains pays africains, notamment au Mali.

Ce n’est pas un hasard si Paris a sommé Chengriha, et non le « président » de paille Tebboune, de se rendre dare-dare à Paris. C’est lui le patron en Algérie. Sa réception  par Macron et le casque de la garde républicaine qui lui a été offert en guise de cadeau est un signal fort qui reflète bien les intentions belliqueuses de ces tourtereaux. Ce n’est pas un hasard non plus si les robinets d’armes les plus offensives ont été ouverts devant le général Chengriha. Macron ne veut pas seulement sa part de l’énorme budget consacré par le pouvoir algérien à son armée (23 milliards de dollars), mais il veut aussi et surtout, le doter d’armes sophistiquées pour le préparer à de futures missions dans les pays du Sahel, en  plus d’assurer sa « suprématie » militaire par rapport au Maroc. Macron semble oublier que la vraie force du Maroc sont ses Hommes. Malheureusement pour lui, les vrais Hommes ne sont pas achetables.

Aussitôt après le retour de Chengriha de Paris, l’Algérie a déjà commencé ses mouvements louches au Mali. La rencontre, à Alger le 26 février dernier entre le président algérien et les rebelles maliens signataires de l’accord de paix de 2015, semble être le début d’un processus plus que suspect. Cette rencontre intervient deux semaines après la déclaration du Conseil national de transition au Mali, annonçant une guerre inévitable contre les groupes armés du nord. Aussi, tout porte à croire que la France, qui a été éjectée du Mali par les militaires au pouvoir, veut tenter un retour par le nord de ce pays, avec la complicité directe de ses croupions algériens et l’aide de l’alliance des groupes indépendantistes et autonomistes, qui contrôlent le nord du pays et avec lesquels l’armée française au Mali entretenait des relations plus qu’amicales.

Le comble ? Macron, comme vous, a misé sur la pire des dictatures africaines pour l’aider à revenir par la fenêtre d’où il a été éjecté de la manière la plus brutale par la grande porte. Le clan Tebboune/Chengriha finira inévitablement par le trainer, avec eux, au fond du gouffre.

Bref, au niveau du continent africain, la France n’a plus que 2 chasses-gardées sur lesquelles elle peut compter : l’Algérie de Chengriha et la Tunisie de l’apprenti dictateur, Kaiss Sayed. Les autres ont définitivement soldé leurs comptes avec la France. Certains ont déjà clos le dossier. Les autres sont en train de se préparer à le faire. Baye baye Madame la France.

Quant à la tournée de votre président dans quatre pays africains, j’estime que c’est une perte de temps.  Je ne pense pas qu’il y ait encore un seul Africain assez idiot pour croire un mot de ce que les dirigeants français racontent. Le discours fourbe et insidieux de Macron avec ses belles phrases de tartuffe ne trompe plus personne. Macron n’a pas changé et ne changera jamais sa politique vorace et suprémaciste à l’égard des Africains. La « nouvelle » (sic) politique africaine qu’il a étalée devant la presse avant d’entamer sa tournée africaine, aussi sincère qu’elle puisse être, ne pourra jamais réparer les dégâts causés par la politique « françafrique », néfaste et dévastatrice pour le continent.

Les contrevérités flagrantes que votre chef d’Etat a véhiculées, lors de la conférence de presse qui a précédé sa dernière tournée africaine, en niant son implication dans l’empoisonnement des rapports avec le Maroc et l’altération des relations entre les deux pays sont d’une médiocrité inégalable. Sans sourciller, il a essayé de balayer d’un revers de main tout le mépris dont il a fait preuve, depuis son arrivée à l’Elysée, contre mon pays et ses institutions, en utilisant les appendices et les tentacules que votre pays a mis en place pour tenter d’intimider les autres : parlement européen, médias aux ordres, justice télécommandée, ONG de pacotille…

Cependant, il ne s’attendait pas à ce que les plus hautes autorités du Royaume le remettent instantanément à sa vraie place de bluffeur. Finalement, Molière avait raison quand il a dit : « contre la médisance, il n’y a point de rempart ».

Trop, c’est trop. Résolution sur commande du parlement européen, des articles et des commentaires fallacieux quasi quotidiens dans vos médias, attaques réguliers contre les symboles du Maroc, rapports mensongers de vos prétendues ONG… Qui pouvait croire que le magazine « Marianne » songerait un jour à consacrer 21 pages ( !!!) de son contenu pour le Maroc. Youpi !!! 21 pages n’étaient pas suffisantes pour verser tout le venin de la France profonde sur mon pays ??? C’est dire la quantité de haine profonde à l’égard de mon pays.

Votre problème en France est que cette mentalité hégémoniste et coloniale s’est incrustée à jamais dans vos gènes, au point que vous ne vous en rendez même pas compte. Ça vous plait de traiter vos interlocuteurs et vos partenaires du sud d’un air hautain. On n’a pas besoin d’être des génies pour constater cette attitude condescendante et méprisante dans vos actions, vos propos, vos agissements avec les autres…

Que ce soit clair une fois pour toute : le Maroc, avec un grand Roi à sa tête, n’est pas ce petit mur que Macron, ou n’importe quel autre dirigeant français, croit pouvoir enjamber si facilement.

Alors, s’il vous plait M. le député, ne vous avisez plus jamais à toucher à mon pays et occupez-vous de votre linge sale. Et sachez une bonne fois pour toute que, chez vous, à l’instar des républiques bananières, il n’y a jamais eu ni objectivité des médias, ni indépendance de la justice, ni neutralité des ONG… C’est du bluff. Tout est télécommandé par ceux qui financent. (Voir livre/témoignage « Ne faites jamais confiance à la justice de votre pays » de Claude BUTIN, septembre 2021)

Le malentendu qu’il y avait, c’est que nous, Africains, on a naïvement cru en vos slogans et vos valeurs avant de découvrir, à nos dépens, qu’on s’est trompé. Vos slogans, comme vos « valeurs », sont désormais dévoilés et décriés. C’est une véritable imposture qui commence déjà à se retourner contre vous.

Pour terminer, sachez que votre attitude M. le député, et celle de vos semblables, est « franchement scandaleuse » comme aimait le répéter feu Georges Marchais. Mais sachez que votre acharnement contre le Maroc ne pourra point freiner sa marche inexorable vers le développement. Ceux qui manœuvrent dans l’ombre contre mon pays finiront par se casser les côtes comme d’autres, beaucoup plus forts, avant eux… Chez nous, on dit que le coup qui ne tue pas, affermit. C’est fini. L’ère de votre paternalisme a sonné. C’est désormais le crépuscule de votre arrogance. Je peux vous assurer que personne au monde ne pleurera votre déchéance.

Sans rancune

                                                      Fin

Carte du Maroc 1880

Carte du Maroc 1880

 

Carte du Maroc 1912

Carte du Maroc 1912

- Advertisment -