jeudi 20 juin 2024

Revue de presse quotidienne de ce mardi 28 mars 2023

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi 28 mars 2023:

L’Opinion

  • Le lancement du Centre d’Appui à l’Entrepreneuriat et au Développement Économique Local (CAEDEL) de la province de Rehamna, une structure dédiée à promouvoir l’initiative entrepreneuriale auprès des jeunes de la province et à leur faciliter l’acte d’entreprendre, a eu lieu à Benguérir. L’approche innovante proposée par le Programme dans sa globalité s’insère dans la lignée de la Haute Vision Royale visant l’élaboration d’une politique intégrée dédiée aux jeunes et dans la mise en œuvre du Nouveau Modèle de Développement, présenté devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui érigeait en choix stratégique, le fait de favoriser l’inclusion et l’épanouissement des jeunes en multipliant les opportunités et voies de participation.
  • Une fois de plus, les syndicats des pharmaciens s’apprêtent à monter au créneau. La Confédération des Syndicats des Pharmaciens du Maroc (CSPM) a annoncé une nouvelle grève nationale de 24 heures, le 13 avril prochain, pour protester contre ce qu’elle appelle «une accumulation de désagréments » qui a atteint son comble avec la publication du rapport de la Cour des Comptes dont le contenu sur les marges est contesté. Les pharmaciens redoutent qu’ils soient écartés des discussions autour de la réforme du décret relatif à la fixation des prix des médicaments que le ministère de tutelle a d’ores et déjà lancées. Raison pour laquelle ils appellent à une reprise rapide du dialogue, où tous les dossiers épineux étaient posés sur la table. Une initiative qui demeure, toutefois, tributaire du renouvellement de la représentation de la profession.
  • Avec ses 3.727 mégawatts de puissance renouvelable installée, le Royaume se présente comme un pays qui va bon train en termes de développement des capacités énergétiques à faible émission de gaz à effet de serre. Dans son dernier rapport sur la capacité mondiale de production de sources d’énergies propres renouvelables, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) vient corroborer ce constat en classant le Maroc dans le top 5 des pays africains les plus performants en la matière. Des résultats atteints grâce aux chantiers structurants engagés par le Maroc durant les dix dernières années.
  • Le ministère de la Santé et de la Protection Sociale s’est joint à la communauté internationale pour célébrer la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, par le lancement du projet « E-learning TB ». Le nouveau projet de la tutelle sera profitable à pas moins de 2.500 professionnels de santé à Rabat, à Casablanca et aux quatre coins du Royaume, impliqués dans la lutte contre cette maladie, afin de renforcer leurs compétences en matière de prise en charge.

Le Matin

  • En raison de l’inflation, qui plombe la croissance du marché vestimentaire moyen/haut de gamme, le Maroc est devenu neuvième fournisseur de l’Union européenne en 2022, après avoir été septième en 2021. Sa part de marché tombe à 3% contre 3,4% un an plutôt. Malgré une croissance de 19,6% de ses ventes à 2,96 milliards d’euros, le Maroc enregistre la plus faible progression parmi les douze premiers fournisseurs de l’UE. La compétitivité du Maroc n’est pas en cause, mais le pays est conjoncturellement victime de son positionnement sur un marché où trois quarts des vêtements importés viennent du continent asiatique.
  • Le Royaume du Cambodge a exprimé son plein soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc ainsi que son respect aux efforts du Maroc pour parvenir à une solution politique négociée à la question du Sahara marocain. Cette position a été exprimée dans un communiqué conjoint publié à l’issue d’entretiens entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de la coopération Internationale du Royaume du Cambodge, Prak Sokhonn.
  • Le feuilleton des protestations des candidats non admis à l’examen écrit d’accès à la profession d’avocat n’est pas près de connaître son épilogue. Refusant de céder, les candidats annoncent la reprise prochaine de la grève de la faim au cas où le ministre de la Justice ne répondrait favorablement pas à leur cahier revendicatif. D’ailleurs, un sit-in a déjà été organisé par la coordination dimanche dernier pour attirer l’attention sur leur dossier.
  • Le Maroc affiche une forte immunité face au terrorisme. L’édition 2023 de l’Indice mondial du terrorisme, compilé par l’Institut pour l’économie et la paix, montre que le Royaume est classé 83e dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, progressant ainsi de sept places par rapport à 2022, où il s’était hissé à la 76e place. Avec un score de 0,757, le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde.
  • L’association Moroccan Millennium Leaders (MML) et la Fondation Konrad Adenauer Stiftung Maroc ont organisé un ftour-débat dans une ambiance de diversité et de vivre ensemble, sous le thème « Ramadan, Pessah, semaine sainte, lecture marocaine de ces trois rendez-vous des trois civilisations du livre ». Le Conseiller de SM le Roi, André Azoulay, qui a pris part à cet événement, a exprimé sa joie de retrouver une assistance composée de toutes générations confondues portées par les mêmes passions, les mêmes convictions, les mêmes espoirs et les mêmes ambitions pour notre pays. Il a souligné que l’identité marocaine a été forgée par « la richesse de notre histoire et de notre civilisation ». Cette civilisation et cette histoire, a dit Azoulay, nous permettent aujourd’hui d’avoir une présence, une identité et une spécificité qui fait autorité dans le monde.

L’Économiste

  • Le texte relatif aux compétences et modalités de rémunération des syndicats est dans le circuit gouvernemental pour adoption. Ce projet de décret prévoit plusieurs rubriques de rémunération. En contrepartie des diligences (consultation des créanciers, tenue de l’assemblée des créanciers), le syndic perçoit des honoraires complémentaires proportionnels au montant des sommes recouvrées. Cela démarre à partir de 1% pour des créances allant jusqu’à 600.000 DH et à 0,25% au-delà de 5 millions de DH, sans que ce montant ne soit inférieur à 4.000 DH par chaque rapport périodique. Le syndic bénéficie de surcroît d’une autre rémunération des bénéfices nets et qui sont de l’ordre de 2% sans compter les taxes avec la garantie de percevoir au moins 5.000 DH par mois, montant qui peut s’élever à 100.000 DH maximum par mois en paiement de toutes les opérations et autres démarches exécutées dans le cadre de la gestion directe de l’entreprise.
  • Les récentes faillites bancaires à l’international ont semé un vent de panique, faisant planer le spectre d’une nouvelle débâcle financière. Et si cela se produisait au Maroc? Les dépôts bancaires sont-ils protégés? La loi bancaire prévoit un fonds de garantie, alimenté par des prélèvements sur les dépôts des banques. Il permet de rembourser les déposants en cas de faillite. Sauf que l’indemnisation ne peut dépasser un certain seuil. Depuis la mise en place du dispositif de garantie dans les années 90, il n’a jamais été sollicité. Quel que soit le montant des dépôts ou de comptes, le déposant ne pourra percevoir que 80.000 dirhams d’indemnisation au maximum. Le montant est fixé par les autorités monétaires.

Libération

  • Le Royaume du Maroc sera représenté par 7 films à la septième édition du Festival international cinématographique Al Awdah (Palestine), prévue en mai prochain, sous le thème « l’attente du retour…est un retour » (Intidar Al Awdah..Awdah). Il s’agit des films « la maison de la poésie » (Bayt Chiâr) de Malika Maalainine, « Pas » (Khoutwat) de Suleimane Talhi, « le jeu du destin » (Loâbat Al Qadar) de Hassan Chatir, « Indulgence » (Ghoufrane) de Karim Asara, « Pourquoi » (Aâlach) de Noureddine Alaoui, « Belaârej » de Moad Hairour et « mémoire à oublier » (Dakira li Nisiyane) de Houari Ghobari, qui réside en Belgique.
  • Le journaliste Abdallah El Amrani, fondateur des hebdomadaires Al Massir et La Vérité, est décédé dimanche à Rabat à l’âge de 75 ans, apprend-on auprès de sa famille. Après des études à Tunis, le défunt revint au Maroc avec un diplôme pour entamer sa carrière dans le journalisme et deviendra par la suite une des figures de la profession. Le défunt a occupé le poste de directeur régional du bureau de la MAP à Casablanca en 1975 avant de quitter le secteur public pour créer sa propre entreprise de communication et contribuer au lancement d’événements économiques et culturels tels que la Foire internationale de Casablanca et le Festival international de Tétouan.

Al Bayane

  • Le rythme de croissance l’agrégat M3, qui représente la masse monétaire, s’est accéléré à 8% en 2022, ressort-il du récent rapport de Bank Al-Maghrib (BAM) sur la politique monétaire. Cette évolution reflète notamment un net accroissement de la progression de la monnaie fiduciaire de 6,5% en 2021 à 10,8% et des dépôts à vue auprès des banques à 8,9% après 7,6%, précise la Banque centrale.
  • Tout en reconnaissant que les caméras de surveillance sont un outil de sécurité et de gestion efficace pour lutter contre la criminalité, faire baisser le taux de criminalité et renforcer le sentiment de sécurité, le président du groupe du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des Représentants, Rachid Hamouni a souligné, dans une question écrite au ministre de l’intérieur, la nécessité de tenir compte dans le même temps de la vie privée des citoyens. Les caméras de surveillance aident les enquêteurs à élucider les affaires enregistrées. Dans le même temps, l’augmentation du nombre d’installations des systèmes de surveillance utilisant des caméras sur la voie publique pose deux défis: le premier est lié au coût élevé de ces systèmes et à leur entretien permanent, le deuxième est lié à la vie privée des citoyens, selon le député.
  • Une délégation de la Confédération générale des entreprises (CGEM), dirigée par le président de la Confédération, Chakib Alj, a effectué récemment une mission de travail en Suisse dans le but d’explorer les pistes de renforcement des liens commerciaux et d’investissement entre le Maroc et la Confédération helvétique. Les discussions ont porté sur les complémentarités entre les économies marocaine et suisse, sur les opportunités que présente le Royaume aux investisseurs, notamment en tant que hub vers le continent africain, ainsi que sur les secteurs d’intérêt commun dans lesquels les entreprises marocaines et suisses pourraient co-investir, partager leur savoir-faire et opérer un transfert de technologies. Des missions économiques sectorielles marocaines en Suisse et vice-versa seront organisées dans les prochains mois, indique la Confédération dans un communiqué.

Al Massae

  • Les éléments de la brigade de police judiciaire du district de police Moulay Rachid à Casablanca sont parvenus sur la base de renseignements détaillés fournis par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à interpeller un individu de 21 ans, pour son implication présumée dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort à l’aide d’un pétard, apprend-on auprès d’une source sécuritaire. Les données préliminaires de l’enquête révèlent que la victime est entrée dans une dispute avec le suspect et deux de ses complices, pour des raisons liées à des conflits antérieurs entre les ultras d’équipes sportives, indique la même source, ajoutant que cette dispute a dégénéré en une agression physique à l’aide d’un pétard, entraînant des complications ayant causé la mort de la victime à l’hôpital où elle avait été transportée pour recevoir des soins.
  • La ministre de la transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, a révélé les résultats de l’enquête menée sur les carburants de mauvaise qualité vendus par certaines stations-service de TotalEnergies. De nombreux citoyens avaient protesté contre la compagnie pétrolière après que leurs véhicules sont tombés en panne à cause du carburant qu’ils avaient acheté de certaines stations service dépendant de cette compagnie française. Dans sa réponse à une question écrite posée par une députée, Leïla Benali, a affirmé qu’après avoir analysé des échantillons d’essence et de diesel prélevés par les contrôleurs du département de la transition énergétique de deux stations service dans la ville de Casablanca, le laboratoire national de l’énergie et des mines de Casablanca a constaté que le diesel ne répondait pas aux normes légales en vigueur. En conséquence, deux procès-verbaux ont été dressés contre les deux stations et déférés au parquet de Casablanca afin d’engager des poursuites à leur encontre conformément à la réglementation en vigueur.

Al Alam

  • Le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, José Manuel Albares, a qualifié de »très positif’’ le bilan de la coopération bilatérale avec le Maroc, depuis l’adoption de la Déclaration Conjointe du 7 avril 2022, lors de la visite du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, au Maroc, à l’invitation du Roi Mohammed VI. ‘’Nous nous félicitons d’un bilan très positif. (…) Nous avons jeté les bases d’une relation sur de nouvelles bases, de respect et de bénéfice mutuels, d’absence d’actions unilatérales et de respect des engagements convenus’’, a souligné le chef de la diplomatie espagnole, dans un entretien au quotidien ‘’Ara’’.

Bayane Al Yaoum

  • Deux conventions pour le renforcement de la formation dans l’industrie automobile ont été signées entre le ministère de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des compétences, le ministère de l’Industrie et du Commerce, l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), le Groupe Renault Maroc et la société SNOP-Groupe FSD Maroc. Les deux conventions visent à accompagner l’évolution et le développement de l’industrie automobile par la préparation des ressources humaines qualifiées et en adéquation avec les besoins en compétences des industriels.
  • Un total de 2.800 têtes de bovins destinés à l’abattage sont arrivés au port de Jorf Lasfar en provenance du Brésil et ce dans le cadre de l’approvisionnement du marché national en viandes rouges et du soutien de la stabilité des prix en gros et au détail. A cette occasion, le Directeur régional de l’Agriculture de la région Casablanca-Settat, Hssain Rahaoui, a expliqué que cette opération d’importation de bovins, qui est la première et la plus importante cargaison arrivée du Brésil à destination de l’abattage, s’inscrit dans le cadre des mesures prises par le gouvernement afin d’assurer un approvisionnement régulier des marchés nationaux en viandes rouges.

Al Ittihad Al Ichtiraki

  • L’ancien président de la Chambre des représentants et dirigeant de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Abdelouahed Radi, est décédé dimanche dans une clinique à Paris où il se faisait soigner, apprend-on auprès de ses proches. Né en 1935 à Salé, feu Radi est considéré comme l’un des fondateurs de l’Union nationale des forces populaires (UNFP) en 1959 (actuellement USFP), pour laquelle il a été élu premier secrétaire lors du huitième congrès du parti en novembre 2008. Le défunt a contribué à la création de plusieurs associations et organismes éducatifs et culturels.
  • Le déficit de liquidité des banques s’est creusé à 80,9 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne durant l’année 2022, contre 70,8 MMDH en 2021, ressort-il du récent rapport de Bank Al-Maghrib (BAM) sur la politique monétaire. Cette aggravation est en lien essentiellement avec la progression de la circulation fiduciaire, explique la Banque Centrale dans ce rapport publié à l’issue du premier Conseil de BAM au titre de l’année 2023.

Al Ahdath Al Maghribia

  • À l’instar de l’expérience internationale, Bank Al-Maghrib (BAM) agit sur l’inflation à travers le canal de la distribution de crédit en essayant de ralentir la consommation et l’investissement. Tenant compte des projections économiques, BAM devrait en toute logique poursuivre son cap restrictif en 2023 afin d’assurer un retour de l’inflation vers son objectif de stabilité des prix, a souligné Attijari Global Research (AGR) dans son dernier research report intitulé « BAM: le durcissement se poursuit face à la persistance de l’inflation ». Et de préciser que les tensions inflationnistes au Maroc sont alimentées par un double choc. « D’une part, les répercussions de la sécheresse, et d’autre part, la hausse des prix des matières premières à l’international, a expliqué AGR.

Assahra Al Maghribia

  • L’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, a présidé, au Palais des Nations, une cérémonie dédiée à la commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves. L’objectif de cette journée est d’honorer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie à cause de l’esclavage et de ceux qui ont subi les horreurs de la traversée de l’Atlantique et leur lutte pour la liberté, a expliqué Zniber, en sa qualité de président du Groupe africain, précisant que c’est aussi une journée consacrée à l’examen des causes et des conséquences de la traite transatlantique des esclaves, ainsi que des enseignements qui en ont été tirés, afin de sensibiliser aux dangers du racisme et des stéréotypes.
  • Le dirham s’est déprécié de 0,54% face à l’euro et s’est apprécié de 1,18% vis-à-vis du dollar américain durant la période allant du 16 au 22 mars, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, précise BAM dans son récent bulletin hebdomadaire.
- Advertisment -