vendredi 14 juin 2024

Les satellites, une menace mondiale pour la nature

-

Aux nombreuses menaces environnementales qui planent déjà sur la Terre, les scientifiques déplorent qu’il va falloir désormais en ajouter « une menace mondiale sans précédent pour la nature », en l’occurrence la pollution lumineuse des satellites et de leurs débris.

Près de 10.000 satellites sont actuellement en orbite autour de la Terre et leur nombre pourrait être multiplié par pas moins de six d’ici 2030, souligne l’Agence spatiale européenne (ESA) qui estime d’ores et déjà à plus de 130 millions le nombre de débris qui voguent à moins de 2.000 kilomètres au-dessus de la Terre.

Dans des mises en garde rapportées par la revue scientifique « Nature », des astronomes estiment, à titre d’exemple, qu’à l’horizon 2030, la pollution lumineuse engendrée par tous ces satellites -et ces morceaux de satellites- va engendrer un grand impact sur le ciel, « un patrimoine commun de l’humanité, celui qui la relie à la science, à l’art, à l’histoire de ses origines… ».

D’autant que la pollution créée par les satellites touchera l’ensemble de la Planète, contrairement à la pollution lumineuse venue du sol qui laisse l’espoir de conserver quelques régions du monde plongées dans le noir, soulignent-ils, faisant remarquer qu’ils pourraient de ce fait passer à côté de la détection d’objets comme des comètes ou des astéroïdes géocroiseurs, potentiellement dangereux pour les civilisations.

Les astronomes notent à cet égard que l’économie spatiale est en plein essor, « au mépris de notre santé et de celle de notre environnement ».

- Advertisment -