lundi 17 juin 2024

Traitement de la toux : Le Maroc retire des lots de médicaments à base de pholcodine

-

Le ministère de la Santé vient de rendre publique sa décision de suspendre les autorisations de mise sur le marché de tous les lots contenant de la pholcodine, traitement courant contre la toux et le rhume, en raison d’un risque d’allergie croisée avec les curares.

Une note d’information de la Direction du médicament et de la pharmacie, datée du 16 mars 2023, informe l’ensemble des professionnels de la santé de la décision de suspendre les autorisations de mise sur le marché (AMM) des spécialités à base de pholcodine et du retrait des lots contenant cette substance du marché marocain. La DMP indique que cette décision a été prise conformément aux recommandations de la Commission nationale de pharmacovigilance.

La DMP invite les professionnels de santé (médecins prescripteurs, les pharmaciens d’officine et les pharmaciens hospitaliers) à ne plus prescrire ni délivrer les spécialités pharmaceutiques à base de pholcodine. Aussi, en cas d’anesthésie et/ou utilisation du curare, les professionnels de santé doivent s’enquérir de la consommation de médicament contenant la pholcodine par les patients afin d’éviter tout risque d’allergie grave, alerte le ministère.

La pholcodine est un dérivé morphinique antitussif d’action centrale. Au Maroc, les médicaments commercialisés à base de pholcodine sont principalement des sirops contre la toux. Il s’agit d’un sirop pour adulte : «Hexapneumine» et d’un autre sirop pour adultes et enfants : «Trophirès». Les professionnels de santé sont donc appelés à recourir aux alternatives thérapeutiques.

À noter que de récentes études internationales indiquent que la prise d’un médicament à base de pholcodine, utilisé contre la toux, expose à un risque important d’allergie grave aux curares, utilisés lors d’une anesthésie générale, même si l’anesthésie a lieu plusieurs semaines après la prise du médicament. Suite à ces résultats, des pays comme la France et la Grande-Bretagne ont ordonné le retrait des médicaments à base de pholcodine.

- Advertisment -