vendredi 23 février 2024

MERYEM ASSID : la voix du jazz amazigh qui ressuscite Lhaj Belaid

-

La Journée Internationale de la Femme, célébrée chaque année le 8 mars, est l’occasion de mettre en lumière les réalisations des femmes du monde entier, de célébrer leur courage, leur résilience et leur contribution à la société.

Au Maroc, les femmes ont joué un rôle important dans l’histoire du pays et continuent de le faire dans tous les domaines de la vie, malgré les défis auxquels elles sont confrontées. Pour cette année nous avons choisi de vous  présenter 10 femmes marocaines exceptionnelles, à travers lesquelles nous allons célébrer le talent, la réussite, l’exploit et le  courage de la femme marocaine, pour inspirer et encourager les générations futures à poursuivre leurs rêves et à ne jamais abandonner leurs ambitions, quelles que soient les difficultés qu’elles rencontrent sur leur chemin.

MERYEM ASSID : la voix du jazz amazigh qui ressuscite Lhaj Belaid

Meryem Assid est journaliste lauréate de l’institut supérieur de la communication et de l’information, chanteuse amazighe, elle a également suivi des formations dans le domaine musical pour acquérir un style musical propre à elle et surtout à étudier la notion du silence dans la musique Du compositeur américain John Cage.

MERYEM a su ajouter au chant amazigh une signature de jazz pour combiner ainsi deux genres musicaux. Le label Jazz Amazigh est née au festival Tanjazz .

Dans le style musical de Meryem, qui est aussi poétesse, les rythmes de poésie et hymnes amazighes couplés aux gammes et instruments évoquent la nostalgie des montagnes et la beauté des villages et du patrimoine de la région de Souss-Massa.

Avec le musicien Oussama Chtouki, Meryem a fait un projet « jazz’amazigh » avec lequel elle a fait une tournée dans les différents instituts français du Maroc.

Avec Meryem Assid, la relève est assurée !

Meryem œuvre aussi pour la sauvegarde du patrimoine musical amazigh en revisitant des standards comme «Ahbibino radik nmoun», en donnant une seconde vie à la chanson du légendaire chanteur et poète Lhaj Belaïd «Ur telli tudert bla tayri».

Fidèle à la musique et au chant amazighe, Meryem a accompagné Brahim El Mazned, directeur des festivals «Timitar» à Agadir et «Visa for Music» à Rabat dans la présentation de  son beau livre «Rrways,voyage dans l’univers des poètes chanteurs itinérants amazighes» avec le ribabiste Aziz Ozouss.

Avec Meryem, le slogan de Brahim El Mazned «Les artistes amazighs accueillent les musiques du monde» est à sa juste place.

Avec Meryem Assid, la relève est assurée !

- Advertisment -